Test

After The Fall : Frontrunner Edition – Test – PlayStation 4

4 mn de lecture
image jeu after the fall frontrunner edition
image playstation 4 after the fall frontrunner edition
  • After The Fall : Frontrunner Edition
  • Disponible sur : PlayStation 4 (PS VR obligatoire)
  • Développé par : Vertigo Games
  • Edité par : Vertigo Games
  • Sortie le : 25 mars 2022
  • Genre : FPS
  • pegi18

After The Fall, un bon trip coopératif en VR

La réalité virtuelle a certes connu des débuts plutôt encourageants, force est de constater que le phénomène s’est peu à peu tassé. Les raisons sont nombreuses : casques trop souvent remplacés par de nouvelles versions, prix exorbitants, expériences pas toujours concluantes ludiquement parlant, connectiques envahissantes, et motion sickness (la fameuse impression de mal de mer, très désagréable). Et pourtant, le PlayStation VR semble continuer son bonhomme de chemin, avec d’ailleurs un PS VR 2 annoncé et bientôt pleinement dévoilé. C’est sur cette plateforme que sort After The Fall : Frontrunner Edition, qui ambitionne d’être ni plus ni moins que le Left 4 Dead de la réalité virtuelle. Rien que ça.

Mais ne vous y méprenez pas, cet objectif était tout à fait atteignable. Car, aux commandes d’After The Fall : Frontrunner Edition, l’on retrouve un studio ayant pleinement participé à l’essor de la VR, Vertigo Games. Ce développeur a réalisé, en 2016, le très bon Arizona Sunshine, un FPS déjà tourné vers la figure du zombie, qui donnait à la réalité virtuelle une dimension AAA. Aujourd’hui, il revient avec un soft prenant de la distance avec l’ambiance ensoleillée, pour nous plonger dans un Los Angeles en pleine ère glacière. L’humanité a totalement déraillé en se droguant avec une molécule hyper dangereuse, se transformant en monstres appelés Snowbreeds. Autant vous dire qu’en terme de scénario, ce sera léger, à part l’objectif de récupérer un survivant, l’univers ne sera pas développé. Est-ce un mal ? Non, car l’intérêt est ailleurs. Signalons tout de même que les sous-titres sont assurés en français.

After The Fall : Frontrunner Edition est une sorte de version ultime du jeu originel paru il y a quelques mois. Rappelons qu’il s’agit d’un titre exclusivement VR, un FPS nerveux à base de hordes zombiesques, avec gros, très gros focus sur la coopération. Le mot est lâché, ouvrant bien entendu la comparaison avec Left 4 Dead. Avant d’aller plus loin, sachez que l’ensemble du soft est praticable en solo, avec l’intelligence artificielle qui prend en charge les trois autres personnages. Et le résultat est d’ailleurs plutôt bon, même si ces amis déshumanisés ont une attitude trop froide dans l’avancée, forçant celle-ci au détriment de la tactique. Eh oui, rien ne vaut la présence humaine, en tout cas pour le moment. Toujours est-il que l’on fait face à un game design assez bourrin, moins tactique que le hit de Valve, nous demandant surtout de rester sur le qui-vive plus que de gérer les munitions et les différentes patterns des ennemis.

Un FPS très porté sur l’action, voire bourrin

image test after the fall frontrunner edition

Apprêtez-vous à défourailler du monstre !

Défourailler du Snowbreed devient donc une activité aussi pétaradante que dans un bon vieux Serious Sam. Bon, il est vrai que les hauts niveaux de difficulté changent un peu la donne, avec plus de besoin de se recharger en seringues vitales. Car After The Fall : Frontrunner Edition vous propose de récupérer une denrée sur le cadavre de vos ennemis, laquelle s’échange dans des endroits spécifiques. C’est aussi là que l’on se rechargera en munitions, ou encore en produits explosifs plus ou moins puissants (et parfois imprécis dans le lancer). Mais une bonne organisation avec les coéquipiers assure tout de même une vraie supériorité. Surtout que le jeu de Vertigo Games nous mâche un peu le boulot en pensant le level design sans trop de vice, offrant une lisibilité telle que l’on voit un peu trop venir le danger. C’est dommage, par contre l’on ne peut que féliciter le studio pour sa maitrise du mouvement : la prise en mains générale est hyper agréable.

After The Fall : Frontrunner Edition est même exemplaire dans sa manière de nous proposer tout ce qui rend la réalité virtuelle intéressante. La démarche peut soit être fluide, soit fonctionner par téléportation, et les deux s’avèrent agréables. Aussi, on s’amuse avec le geste de rechargement, qui peut d’ailleurs être désactivé au profit de l’automatisme. On peut faire évoluer les armes, toutes bien différenciées par des sensations bien calibrées, et l’on passe de l’une à l’autre sans aucun mal. Et pourtant, cela manque tout de même d’un peu de profondeur. En fait, on a un peu l’impression d’être sur un rail, sur lequel on a certes la joie de pouvoir récupérer certains objets, mais finalement peu surprenant dans le contenu. Heureusement, les combats de boss viennent un peu changer cette donne, en nous opposant une adversité plus énervée et demandant aux joueurs de bien communiquer entre eux.

Une durée de vie un peu rehaussée avec cette édition ultime

image gameplay after the fall frontrunner edition

On pense parfois à Left 4 Dead, mais lointainement.

Comparé à la version originelle, After The Fall : Frontrunner Edition propose de nouveaux lieux, plus d’armes, et aussi des contenus supplémentaires. Tout cela forme une durée de vie un peu plus solide qu’à la base, avec cinq chapitres d’une vingtaine de minutes. On pourra aussi beaucoup s’amuser dans le PvP, opposant deux équipes de quatre joueurs sur des cartes certes trop peu nombreuses, mieux pensées que dans la partie coopérative. Côté technique, c’est dans la moyenne d’un bon jeu PlayStation VR. Comprendre par là que l’on ne prend pas une claque, c’est parfois un peu daté dans les textures et le crénelage se fait prononcé (surtout dans les deux derniers chapitres), mais ça reste acceptable. On apprécie de pouvoir démembrer les ennemis dans la joie et l’allégresse, d’ailleurs le chara design de ces ennemis, et particulièrement des boss, est une réussite. Par contre, on ne peut que noter des serveurs un peu déserts à l’heure actuelle, en tout cas en journée et en France. Enfin, la musique de style techno nous paraît trop énergique, ne laisse pas planer le mystère entre les séquences de hordes. C’est un dernier élément qui nous fait écrire que le soft est peut-être un peu trop porté sur l’action pure.

Conclusion

After The Fall : Frontrunner Edition n’est certes pas le Left 4 Dead de la réalité virtuelle, il n’en reste pas moins un bon FPS coopératif très porté sur l’action. Si vous appréciez l’idée, et dans l’optique d’accepter quelques regrets comme un level design plat, alors vous pourrez tout de même apprécier l’expérience. C’est pétaradant, on passe notre temps sur la brèche et, même si cela manque de profondeur, la prise en mains se révèle très agréable. Voilà, donc, de bonnes bases pour de futurs softs, surtout que le PlayStation VR 2 promet de bien belles choses…

13 /20
Articles liés
Test

Prinny Presents NIS Classics Volume 3 - Test - Nintendo Switch

4 mn de lecture
Prinny Presents NIS Classics V3, indispensable pour les collectionneurs Quelle époque bénie ! Bon, OK, je peste contre le niveau en chute libre du jeu vidéo occidental, ce dernier ne parvenant pas à se renouveler, s’engonçant dans des genres sur-usités que je ne peux plus voir en peinture. Enfin bref, heureusement que les acteurs Japonais de cette industrie ont repris du poil de la bête, comme Nippon Ichi Software. Sa partie édition, NIS America, ne cesse de nous abreuver de titres intéressants (Ys IX : Monstrum Nox, Yurukill : The…
Test

Soul Hackers 2 - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
Soul Hackers 2, pour patienter avant les prochains SMT L’univers de la licence-phare d’Atlus, Shin Megami Tensei est complexe, il est fait de plein de cheminements différents, de telle sorte que le béotien peut s’y perdre amplement. Parmi les « branches », vous connaissez obligatoirement les Persona, devenus très populaires depuis l’incroyable et mérité succès du cinquième opus. Il est moins certains que vous ayez entendu parler de Devil Summoner : Soul Hackers. Et pour cause, le titre est longtemps resté cantonné au Japon, jusqu’à sa sortie sur Nintendo 3DS,…
Test

Jojo's Bizarre Adventure : All-Star Battle R - Test - PS5

3 mn de lecture
Jojo’s Bizarre Adventure : All-Star Battle R, un délice pour les fans Quand on a un peu de culture manga, impossible de ne pas avoir au moins entendu parlé de Jojo’s Bizarre Adventure. L’œuvre de Hirohko Araki est celle de toute une vie : si nous autres Occidentaux l’avons découvert en début de millénaire, grosso modo, la série existe depuis bien plus longtemps, 1986 pour être précis. Une longévité forçant le respect, mais surtout dû à la qualité du concept, du dessin, ce ton parfois déjanté, et même un peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Test

Deathloop - Test - PlayStation 5