Test

Les Sisters : Show devant – Test – PlayStation 4

3 mn de lecture
image jeu les sisters show devant
image playstation 4 les sisters show devant
  • Les Sisters : Show devant
  • Disponible sur : PlayStation 4, Nintendo Switch, PC
  • Développé par : pas d'informations
  • Edité par : pas d'informations
  • image pegi3

Les Sisters : Show devant, un Party game pour les plus jeunes

Les plus papys gamers d’entre nous se souviennent encore, non sans nostalgie, de l’époque d’Infogrames, studio qui aura longtemps livré des jeux issus de la BD. Tintin, Spirou, Bob Morane, Astérix, ils sont tous passé par la défunte société. Bien des années plus tard, Microids a repris le flambeau, en se spécialisant dans l’adaptation de bandes-dessinées à succès. Après Blacksad notamment, voilà qu’ils lancent Les Sisters : Show devant.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous paraît nécessaire de capter l’intérêt d’une sortie comme Les Sisters : Show devant. Alors que l’époque est, chez les adultes, à l’indifférenciation des sexes, les enfants ne l’entendent pas vraiment de cette oreille. Il suffit d’en avoir, ou d’en côtoyer régulièrement, pour comprendre que l’univers mental d’un petit garçon n’est pas le même que celui d’une petite fille. Du coup, il est primordial que le jeu vidéo puisse parler à cette dernière, notamment avec des softs artistiquement agréable pour elle. Bien sûr, rien ne l’empêche de se lancer dans un The Legend of Zelda, ou un Ratchet and Clank, mais le jeu ici abordé est aussi une nécessité.

Tout comme pour notre récent test de Horse Club Adventures, il est nécessaire de se mettre à hauteur de cible. Les Sisters : Show devant se destine à des enfants à partir de trois ans selon la norme PEGI. Bon, ce n’est clairement pas conseillé de laisser un bambin sur un jeu vidéo à cet âge-là, même si le contenu lui serait inoffensif. Mais passons. Le soft, un Party game déguisé derrière une aventure sympathique, pourra être pratiqué par les plus jeunes. On conseille d’ailleurs cette seule utilisation : un adulte notera de suite quelques regrets, principalement techniques, que nous allons aussi aborder.

Le mode Aventure est une bonne surprise

image test les sisters show devant

Le mode Aventure fait découvrir la ville des Sisters.

Bonne nouvelle, Les Sisters : Show devant propose pas mal de modes, et pas seulement une succession de mini-jeux. L’enfant en solo pourra se lancer dans une véritable aventure, avec un petit monde ouvert à parcourir. C’est à partir de cette sorte de hub de luxe que l’on a accès à différentes épreuves. Il faudra en venir à bout, non sans avoir au préalable choisi d’incarner Wendy ou Marine, sans changement de gameplay mais poussant à la rejouabilité. Le but est donc de terminer les défis afin de savoir qui organisera un barbecue géant, non sans en profiter pour explorer la ville.

Les Sisters : Show devant propose vingt-quatre mini-jeux assez courts, il ne faut en général pas plus de deux minutes pour venir à bout d’une session. Les principes sont globalement faciles à comprendre, même si certains sont plus retors que d’autres. Ceci pas spécialement à cause du challenge, il reste pertinemment peu élevé. Par contre, l’intelligence artificielle est parfois vraiment fourbe, et l’on n’est pas certain qu’elle le fasse exprès. On a l’exemple de la toute première épreuve, qui demande au joueur de garder son territoire carré le plus débarrassé possible de jouets trainant à terre. Il faut donc les balayer vers chez les adversaires. Mais ceux-ci se liguent contre nous à un dégré qui confine à l’acharnement.

Techniquement largement perfectible

image gameplay les sisters show devant

Qui restera accroché jusqu’au bout ?

Le mode aventure est clairement la bonne surprise du titre. Les Sisters : Show devant gagne ainsi en intérêt, même s’il ne faut évidemment pas attendre du monde ouvert des miracles d’inventivité. Pour s’y mouvoir, votre avatar pourra s’élancer sur une trottinette, ou un skate, c’est selon votre envie. Ce moyen de locomotion reste tout de même assez lent, mais ça peut se comprendre tant la caméra joue régulièrement de vilains tours. C’est clairement le regret qui nous reste : si les mini-jeux ne sont heureusement pas touchés (ils se déroulent sur un écran fixe), la ville l’est. On a donc parfois le nez dans l’herbe, et surtout on se demande pourquoi l’on ne peut pas contrôler l’axe Y. Dommage.

Surtout qu’à côté de ça, un enfant pourra s’amuser pleinement à collectionner des objets, à débloquer pas mal de costumes, etc. La durée de vie est ainsi assez satisfaisante pour un jeu de ce genre. Les Sisters : Show devant ajoute à ce contenu solo d’autres modes. Défis, Tournoi, Tout ou rien et Tour du monde, tous concentrés sur différentes manières de pratiquer les mini-jeux. Et bien entendu avec du multijoueur local, jusqu’à quatre. Tout cela est donc fun, malgré quelques bugs et autres imperfections techniques d’affichage. Ce n’est pas vraiment handicapant, mais le résultat peut encore être plus propre. Par contre, on s’interroge sur le choix du bruitage lors des dialogue, vraiment pas du tout à-propos, et même insupportable. Enfin, sachez que l’édition physique, dite « Survitaminée » contient des stickers, un accroche-porte réversible, un code pour débloquer les costumes Super Sisters, et un mois d’abonnement gratuit au service Izneo (qui permet de lire en ligne plus de 8000 albums BD). Sachez, enfin, que le jeu est évidemment compatible sur PlayStation 5, avec des temps de chargement réduits.

Conclusion

Les Sisters : Show devant est le genre de titre que l’on peut conseillé à des enfants, mais aussi à des parents soucieux de ne pas les laisser jouer à tout et n’importe quoi. Certes, ce n’est clairement pas le plus beau soft de l’année, et d’ailleurs on regrette une caméra pas vraiment au point dans le mode Aventure. Mais les vingt-quatre mini-jeux sont pensés pour la cible. Et celle-ci pourra se réjouir d’un contenu sympathique, avec des objets à dénicher, des costumes à collectionner. Sans oublier quelques petits bonus toujours agréables dans l’édition physique…

12 /20
Articles liés
Test

The Great Ace Attorney Chronicles - Test - PlayStation 4

4 mn de lecture
The Great Ace Attorney Chronicles : les spin off prennent le pouvoir Si, depuis quelques temps, Capcom semble vouloir alterner entre ses deux grosses licences (Monster Hunter, Resident Evil, garde à vous !), il serait dommage de gâcher le potentiel de ses autres séries. Voilà quelques temps, c’est Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy qui nous rappelait avec bonheur la diversité de la ludothèque de l’éditeur. Et les fans de cet univers peuvent être aux anges, car The Great Ace Attorney Chronicles nous livre deux opus totalement inédits, et de…
Test

The Silver Case 2425 - Test - Nintendo Switch

4 mn de lecture
The Silver Case 2425, du Suda51 de belle envergure Non, Suda51 ce n’est pas que No More Heroes ! Ce véritable artiste, très atypique dans un milieu vidéoludique malheureusement entrain de se soumette aux diktats puritains et « normalisants », grand amoureux de catch et de bizarreries en tous genres, s’est aussi illustré dans le Visual novel. Et, ô bonheur, voilà que The Silver Case 2425, rassemblant les deux titres du diptyque, sort sur Switch grâce aux bons soins de NIS America. Et de Koch Media, qui le distribue en…
Test

Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed - Test - PlayStation 4

5 mn de lecture
Le premier opus d’Akiba’s Trip enfin dispo chez nous ! Le cinéma a ses nanars, le jeu vidéo tient ses équivalents avec les kusoge. Derrière ce mot-valise nippon se cache une foule de softs certes bancals, mais parfois terriblement accrocheurs. Notamment car ils permettent de trouver une légèreté qui, actuellement, a tendance à nous étouffer. On citera notamment les délirantes filles-samurai-en-bikini d’OneeChanbara, ou encore le chien-sulfateuse du futur Metal Max Xeno : Reborn. Et dans cette liste, Akiba’s Trip : Hellbound & Debriefed tient une place de choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Test

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : le jeu officiel - Test