Livres

Bioman : La Bible Officielle – Critique

3 mn de lecture
image critique bioman la bible officielle
image livre bioman la bible officielle
  • Bioman : La Bible Officielle
  • Auteur : Collectif
  • Editeur : Kurokawa
  • Collection : Kuropop
  • Date de sortie : 9 septembre 2021
  • Nombre de pages : 184
  • Dimensions : 29,7 x 21 centimètres

Bioman : La Bible Officielle, l’une des plus belles sorties de 2021

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, votre humble serviteur est pris d’une nostalgie aigüe. C’est souvent le cas en cette époque : on se revoit enfant, devant la télé avant d’aller à l’école, avec des pubs totalement dingues et, surtout, des dessins animés qui l’étaient tout autant. C’était le temps du Club Dorothée, de l’engouement crée par la découverte de la pop culture japonaise, des goûters BN trempés dans le lait. Si les animés étaient évidemment très discutés dans les cours de récrée, on s’éclatait aussi en débriefant les épisodes de certains Super Sentai. Et, bien entendu, le plus marquant était et restera Bioman. Bien des années plus tard, voilà que le décidément très précieux éditeur Kurokawa (et ici sa collection KuroPop) lance la Bible Officielle lui étant dédiée, et c’est l’une des sorties les plus marquantes de 2021.

Tout d’abord diffusé sur Canal + (et en clair !), ce roi des Super Sentai fut ensuite l’une des séries phares du Club Dorothée, dès 1987. Bioman : La Bible Officielle se concentre sur les trois séries formant le grand ensemble coloré que l’on connait tous. Ainsi, cet ouvrage rassemble tout ce qu’il faut savoir non seulement sur Bioman, mais aussi Maskman (Bioman 2) et Liveman (Bioman 3). Tout cela dans un écrin sublime, c’est à préciser. Voilà déjà qui rassurera bon nombre d’anciens écoliers ayant gagné en précision au fil des années : oui, le trip proposé par KuroPop est complet. Très complet. D’ailleurs, il s’appuie sur trois petits livres parus au Japon voilà quelques temps, et se voient ici renforcés par de très bons textes signés Grégoire Hellot. Un nom qui ne sort pas de nulle part : « Greg » fut et reste l’une des principales figures de la démocratisation de la pop culture japonaise, avec ses tests de jeux vidéo importés (ah, Joypad) mais aussi France Five, un Super Sentai aussi amateur que populaire. Bref, on est entre de bonnes mains.

Le plus beau livre consacré à un Super Sentai

Les quelques cent-quatre-vingt-quatre pages de Bioman : La Bible Officielle vont vous régaler, non seulement de par les informations qui s’y étalent, la maquette hyper agréable, mais aussi la qualité nickelle de la traduction assurée par Pierre Giner. Oui, de base un tel livre s’annonçait fun au possible, principalement grâce à l’univers du Super Sentai bien plus riche que ce que les mauvaises langues de l’époque (n’est-ce pas, Ségolène Royal) pouvait prétendre dans leur bassesse abyssale. Bien sûr, le nœud de toutes les problématiques pouvait faire rire des adultes bien tristes : il était question de sauver la Terre d’invasions extraterrestres, à grands coups de transformations en super-héros aux combinaisons moulante et colorée. Mais bon sang, comme le principe était accrocheur ! Cet ouvrage nous le rappelle à chaque instant, à chaque image qui s’y imprime dans une qualité indéniable. On y admire tous les ennemis, les différents héros sont présentés dans les moindres détails. Aussi, et voilà qui se révèle bien précieux, l’on y redécouvre les différents arcs narratifs. Ainsi, votre dévoué serviteur s’est ému en se remémorant le Docteur Mad, parfait antagoniste insufflant une menace sans laquelle Bioman ne serait pas Bioman.

On retrouve aussi beaucoup d’interviews, que ce soit des acteurs principaux (comme Ruyosuke Sakamoto, interprète de Jacky Gor le fameux Force Rouge), ou d’artistes ayant œuvré sur les séries. C’est très précieux, comme cet entretien avec les sculpteurs des costumes, lesquels nous livrent des informations rares, par exemple concernant les matériaux utilisés ou le rythme de production très élevé. L’on ne rentrera pas plus dans les détails du contenu, histoire de vous en laisser l’entier plaisir de la découverte, mais sachez que nous sommes impressionnés par la somme d’informations que l’on récolte. Bioman : La Bible Officielle ne se contente pas d’exposer de superbes images, ce beau livre mérite amplement son titre en nous invitant à apprendre, au fil des pages. Oui, l’on ouvrait cet ouvrage en fan, impossible de la cacher. Mais on le referme en spécialiste de ces trois œuvres. Et ça, c’était inattendu.

Conclusion

Bioman : La Bible Officielle est l’une des plus belles sorties de l’année 2021, qu’on se le dise. L’on a rarement croisé ouvrage aussi passionné, aussi complet. Ce beau livre contient non seulement les informations attendues concernant l’univers, mais aussi d’autres détails que l’on n’attendait pas, plus techniques et d’autant plus précieux. C’est bien simple, l’on ne relève pas un seul regret laissé par cette sortie, ce qui en fait un authentique indispensable pour toute collection digne de nom.

20 /20
Articles liés
Livres

Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil - Critique - Mana Books

4 mn de lecture
Horizon : Zero Dawn fait aussi mouche en comics Décidément, c’est la grosse actualité pour Aloy ! Alors que le deuxième volet de ses aventures, Horizon : Forbidden West, vient de sortir dans l’engouement quasi-général (notre test arrive, il sera moins enjoué que ce que vous avez lu jusqu’ici), la licence de Guerrilla Games s’inscrit désormais dans une logique transmédia. Et qui pouvait mieux accompagner cet état de fait que l’éditeur préféré des gamers, Mana Books, grâce à qui les fans peuvent désormais découvrir le comics Horizon : Zero Dawn…
Livres

Overwatch : Tracer London Calling - Critique

2 mn de lecture
Overwatch : Tracer – London Calling, trop engagé pour séduire Si les fans de certaines licences occidentales (côté japonais c’est différent) se régalent régulièrement de beaux livres leur permettant de prolonger leurs passions, c’est moins vrai du côté des novélisations et autres adaptations en comics. Pas mal d’ouvrages ont pourtant fait preuve de véritables efforts, on pense notamment à la série littéraire des Resident Evil, bien plus qualitative que ce que beaucoup ont raillé. Ce fut moins le cas de Minecraft, miné par des livres non officiels terriblement faiblard. Quant…
Livres

Final Fantasy VII Remake : Material Ultimania - Critique - Mana Books

4 mn de lecture
Final Fantasy VII Remake dans ses moindres détails Quand il n’y a plus, il y en a encore ! Après nous avoir enchanté avec la parution des Final Fantasy Memorial Ultimania consacrés aux opus canoniques, voilà que l’excellente maison d’édition Mana Books sort celui consacré à Final Fantasy VII Remake. Et comme on a particulièrement apprécié cette révision du classique de Square Enix, vous imaginez bien qu’on ne pouvait pas passer à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Livres

[Critique] HP Lovecraft et le jeu vidéo - Carlos Gomez Gurpegui