Livres

Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 – Critique

3 mn de lecture
image critique final fantasy memorial ultimania volume 3
image couverture final fantasy memorial ultimania volume 3
  • Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3
  • Auteur : Collectif
  • Editeur : Mana Books
  • Date de sortie : 1 juillet 2021
  • Nombre de pages : 336
  • Dimensions : 21 x 29,7 cm

Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 : un beau livre colossal

Si le succès populaire du jeu vidéo fait que l’on observe de plus en plus de sorties littéraires autour de ce média, il est indéniable que peu de licence peuvent se permettre de faire l’objet d’encyclopédies. Dragon Quest, ou encore la série des Mana, figurent évidemment parmi elles. L’autre grand nom auquel on pense de suite, c’est évidemment Final Fantasy. Et Mana Books (Bloodborne : Artbook Officiel, Ainsi Parlait Iwata-san) le sait bien : l’éditeur livre le troisième volume de Final Fantasy Memorial Ultimania.

image mana books final fantasy memorial ultimania volume 3

Les épisodes 2D ont droit à des illustrations sublimes.

Avant même de vous décrire les qualités de cet ouvrage, il faut ici insister sur les bienfaits des Ultimania. Pour la licence FF (il en existe pour d’autres), il s’agit d’une trilogie que l’on considère comme indispensable pour qui se dit fan de Final Fantasy. On va plus loin : cette passion ne peut être totalement complète tant que l’on n’a pas parcouru ces trois livres. C’est ici que vous allez retrouvez des tonnes d’artworks, des illustrations inédites, des storyboards, et surtout des tas d’anecdotes exclusives. Et pour couronner le tout, la sortie de Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 s’accompagne d’un fourreau transparent, afin d’y loger ces superbes œuvres. Il s’agit d’une pièce incontournable pour une bibliothèque de joueur, et le contenu en est évidemment le premier responsable.

Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 aborde les six premiers opus de la licence. Autant vous dire que les nostalgiques du J-RPG seront aux anges. On apprécie aussi certaines itérations récentes, mais il faut vous le confier : on a une vraie préférence pour les épisodes 2D, avec ces pixels qui exprimaient au moins aussi bien les émotions que les animations au top de la technologie. Du coup, entre leur retour par le biais des Pixel Remasters récemment annoncés, mais aussi ce focus par le biais de la sortie signée Mana Books. En cohérence avec l’actualité, donc, ce qui ne fait qu’ajouter à l’intérêt de l’ouvrage, que l’on pourra feuilleter en jouant aux différents softs.

Un contenu hors du commun

Le contenu de Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 est sublime. Sublime. Bien entendu, on pense de suite aux illustrations si charismatiques de Yoshitaka Amano, lequel atteint un sommet improbable avec FF VI. Mais pas que. La structure du beau livre est intelligente : on a accès à chacun des épisodes, à chaque fois avec des sous-parties en commun : Ilustrations, L’histoire, Les personnages, Le monde, Les monstres etc. On avait un peu peur d’un cheminement de lecture chaotique, mais tout reste clair. Ceci aussi grâce à une maquette soignée, offrant autant de place pour les œuvres que de respiration. On a tout de même quelques occasions de sortir la loupe, c’est notre seul regret. Et ce sur certains documents écrits vraiment trop petits, mais on salue déjà l’effort de les avoir retrouvé, et de les proposer.

Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 est, en fait, une véritable base de donnée sur les jeux abordés, un codex débloqué à 100%. Et bien entendu entièrement traduite en français, avec grand soin. Il fallait cette qualité d’édition pour bien savourer notamment les anecdotes, comme le premier couloir caché d’un FF dans le second opus. On trouve des documents inédits à grand nombre, parfois d’une importance capitale. On pense à des prototypes de création du menu options, ou les différentes pages présentant le concept de FF IV. Il faudra ici s’armer d’une loupe, car en plus la traduction française a été faite, comme pour tout le reste du contenu ! C’est incroyable de jusqu’au-boutisme.

C’est évident, FF VI est le plus gâté en terme de dessins, d’anecdotes, de documents. Les fans du meilleurs opus de la licence (selon votre humble serviteur) a même droit aux storyboards de la cinématique de fin. Ou encore les documents ayant servi à la conception de la fameuse scène de l’opéra. Et que les lecteurs-joueurs se rassurent ici : Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 aborde aussi les différentes versions, éditions parfois revues et corrigées. C’est bien simple, on est là face à une encyclopédie d’une complétude indéniable. Sachez, enfin, que l’ouvrage se termine sur quatre pages regroupant des déclarations de certains des plus grands nom de la licence, de Yoshinari Kitase à Hiromichi Tanaka.

Conclusion

Final Fantasy Memorial Ultimania Volume 3 vient clôturer une trilogie indispensable pour tout fan de Final Fantasy. Tout nous le rend recommandable au plus haut point : le contenu se révèle complet au possible, la maquette est bonne, et Mana Books signe un objet merveilleux à tenir en mains. C’est bien simple, on ne peut pas imaginer une bibliothèque gaming non seulement sans ce beau livre, mais aussi sans les deux précédents volumes.

19 /20
Articles liés
Livres

Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil - Critique - Mana Books

4 mn de lecture
Horizon : Zero Dawn fait aussi mouche en comics Décidément, c’est la grosse actualité pour Aloy ! Alors que le deuxième volet de ses aventures, Horizon : Forbidden West, vient de sortir dans l’engouement quasi-général (notre test arrive, il sera moins enjoué que ce que vous avez lu jusqu’ici), la licence de Guerrilla Games s’inscrit désormais dans une logique transmédia. Et qui pouvait mieux accompagner cet état de fait que l’éditeur préféré des gamers, Mana Books, grâce à qui les fans peuvent désormais découvrir le comics Horizon : Zero Dawn…
Livres

Overwatch : Tracer London Calling - Critique

2 mn de lecture
Overwatch : Tracer – London Calling, trop engagé pour séduire Si les fans de certaines licences occidentales (côté japonais c’est différent) se régalent régulièrement de beaux livres leur permettant de prolonger leurs passions, c’est moins vrai du côté des novélisations et autres adaptations en comics. Pas mal d’ouvrages ont pourtant fait preuve de véritables efforts, on pense notamment à la série littéraire des Resident Evil, bien plus qualitative que ce que beaucoup ont raillé. Ce fut moins le cas de Minecraft, miné par des livres non officiels terriblement faiblard. Quant…
Livres

Final Fantasy VII Remake : Material Ultimania - Critique - Mana Books

4 mn de lecture
Final Fantasy VII Remake dans ses moindres détails Quand il n’y a plus, il y en a encore ! Après nous avoir enchanté avec la parution des Final Fantasy Memorial Ultimania consacrés aux opus canoniques, voilà que l’excellente maison d’édition Mana Books sort celui consacré à Final Fantasy VII Remake. Et comme on a particulièrement apprécié cette révision du classique de Square Enix, vous imaginez bien qu’on ne pouvait pas passer à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Livres

[Critique] Art of Mana : la bible visuelle ultime – Mana Books