Livres

Horizon Zero Dawn : Le Faucon-Soleil – Critique – Mana Books

4 mn de lecture
image critique horizon zero dawn
image comics horizon zero dawn
  • Horizon : Zero Dawn - Le Faucon-Soleil
  • Auteur : Anne Toole, Ann Maulina
  • Editeur : Mana Books
  • Date de sortie : 3 février 2022
  • Nombre de pages : 128
  • Dimensions : 18.7 x 28.2 centimètres

Horizon : Zero Dawn fait aussi mouche en comics

Décidément, c’est la grosse actualité pour Aloy ! Alors que le deuxième volet de ses aventures, Horizon : Forbidden West, vient de sortir dans l’engouement quasi-général (notre test arrive, il sera moins enjoué que ce que vous avez lu jusqu’ici), la licence de Guerrilla Games s’inscrit désormais dans une logique transmédia. Et qui pouvait mieux accompagner cet état de fait que l’éditeur préféré des gamers, Mana Books, grâce à qui les fans peuvent désormais découvrir le comics Horizon : Zero Dawn – Le Faucon-Soleil.

Sorti en 2017, le jeu vidéo Horizon : Zero Dawn, une exclusivité PlayStation (désormais aussi disponible sur PC) s’est de suite attiré les amours d’une bonne partie des joueurs. Bon, le soft n’était pas exempt de défauts, comme son monde ouvert finalement très classique et plutôt petit, des mécaniques de combat pas toujours plaisantes (les cordes !), pas mal de bugs et une histoire convenue. Par contre, on ne pouvait que constater le gros travail effectué sur l’univers, avec cette grosse ambiance entre la pure science-fiction et le post-apocalyptique permettant à l’héroïne de revêtir des habits de chasseuse à l’ancienne, mais en proie à des ennemis aussi robotiques que redoutables. Un résultat largement imparfait donc, mais un certain charme.

Le comics ici abordé ne s’intitule pas Horizon : Zero Dawn pour rien. Tout d’abord paru en 2020 aux États-Unis, cette série forme un arc sous-titré Le Faucon-Soleil (entièrement réunit dans ce one shot de 128 pages), et n’aborde en aucun cas le second opus vidéoludique. Enfin, il y a bien des informations menant à celui-ci, mais il ne faut pas en attendre une novélisation. Plutôt une transition. Pour être plus précis, cette aventure se situe juste après les événements de la première aventure, on pourra donc conseiller aux fans en cours de découverte de tout d’abord terminer le cheminement du jeu. C’est à cette condition que l’on pourra au mieux intégrer les éléments scénaristiques importants de cette bande dessinée, et ils sont nombreux. Voici, d’ailleurs, le résumé proposé par Mana Books :

Mille ans après notre époque, Horizon est une Terre pleine de splendeurs naturelles et de ruines oubliées, où des créatures robotisées impressionnantes peuplent le monde tandis que les humains organisés en tribus primitives luttent pour survivre. Au lendemain d’une bataille titanesque qui a presque ravagé la capitale Méridian, Talanah, l’une des plus grandes chasseuses de machines du pays, peine à trouver sa place dans l’effort de reconstruction. Pire encore, Aloy, son amie de confiance, s’est volatilisée. Lorsqu’une nouvelle menace émerge dans l’arrière-pays, elle doit décider de la meilleure façon de servir sa tribu, ses amis et elle-même…

Les fans seront heureux de voir l’univers s’approfondir

On peut y déceler de suite ce qui se révèle un véritable twist. Oui, le comics Horizon : Zero Dawn ose prendre (un peu) ses distances avec Aloy, ici pour se concentrer sur Talanah. Cette proche amie de la chasseuse rouquine aux sourcils froncés prend conscience de son nouveau rôle de big boss de Méridian, et va devoir affronter tout le bestiaire déjà rencontré, mais aussi de petites originalités que l’on vous laisse découvrir, dont le vraiment réussit Galop-Griffe. Aloy ayant décidé de disparaître, et n’apparaissant qu’à l’occasion d’un flashback en forme de clin d’œil un peu forcé, le personnage principal se devait de faire preuve d’un certain charisme. Elle aussi fronce les sourcils, c’est très 2022 et ça plaira sans nul doute aux amateurs de personnages construits pour prouver aux auteures et à leur public (très friand de bandes dessinées américaines) plus qu’à l’intrigue. Mais au-delà de ce constat, on remarque aussi un véritable soin dans la caractérisation, et cela dû à l’arrivée d’un personnage provoquant une sorte d’amourette permettant de dépasser la seule figure, désormais hyper clichée, de la femme forte. Bien.

Le scénario d’Horizon : Zero Dawn est signé Anne Toole, à qui l’on devait déjà un Halo : Lone Wolf pas vraiment resté dans les mémoires. Son travail ici est plus cohérent avec l’esprit guerre des sexes. Oui, on retrouve encore et toujours ces passages embarrassants, à base de « gneu gneu gneu les hommes ne veulent pas que je prenne le rôle de Faucon-Soleil, à bas la patriarchie ». Insupportable pour le commun des mortels, mais sans doute très apprécié dans le milieu moribond du comics, ce genre de thématique a au moins une certaine logique dans cet univers. Reconnaissons-le. Tout comme il est absolument indéniable que les composantes de celui-ci soient parfaitement maitrisées par l’auteure. C’est la grande qualité de cette œuvre, qui en fait d’ailleurs un incontournable pour les fans : on y retrouve tous les termes, toutes les spécificités, et sans autres pincettes qu’un glossaire (très utile) permettant de bien tout replacer. On est là devant un ouvrage qui ravira les lecteurs dont le besoin est d’approfondir la licence.

Le dessin d’Horizon : Zero Dawn, lui, est assuré par Ann Maulina. Globalement, son travail nous a paru au niveau des attentes, même si certaines cases manquent un peu de détails. Mais on préfère retenir la belle énergie des séquences d’action, avec du mouvement très percutant et des expressions toujours dans la bonne tonalité. On retient ce nom. Enfin, comment ne pas souligner le gros boulot d’édition effectué par Mana Books (Final Fantasy VII Remake : Material Ultimania, Art of Mana) ? Certes, cette maison d’édition nous habitue, de sortie en sortie, a des écrins de grande qualité. Mais il est nécessaire de sans cesse le rappeler : c’est vraiment de l’objet plaisant, on en a pour sa dépense. Belle couverture, papier de qualité, traduction on ne peut plus fidèle aux écrits anglais. Voilà qui terminera d’ambiancer les fans, à n’en pas douter.

Conclusion

Horizon : Zero Dawn – Le Faucon-Soleil saura séduire les fans de la licence, à n’en pas douter une seule seconde. En prenant ses distances avec Aloy, cette aventure se concentre sur Talanah, un personnage intéressant de par sa capacité à approfondir l’univers du jeu de 2017. Si les non-convaincus ne seront pas ici emmenés à revoir leur avis, les autres ne pourront qu’y trouver leur compte, aussi bien du côté du scénario, du dessin, mais aussi de la fidélité à l’univers. Ajoutons la grande qualité d’édition, une habitude chez Mana Books, et l’on obtient un comics s’inscrivant dans le haut du panier de l’offre transmédia.

14 /20
Articles liés
Livres

Overwatch : Tracer London Calling - Critique

2 mn de lecture
Overwatch : Tracer – London Calling, trop engagé pour séduire Si les fans de certaines licences occidentales (côté japonais c’est différent) se régalent régulièrement de beaux livres leur permettant de prolonger leurs passions, c’est moins vrai du côté des novélisations et autres adaptations en comics. Pas mal d’ouvrages ont pourtant fait preuve de véritables efforts, on pense notamment à la série littéraire des Resident Evil, bien plus qualitative que ce que beaucoup ont raillé. Ce fut moins le cas de Minecraft, miné par des livres non officiels terriblement faiblard. Quant…
Livres

Final Fantasy VII Remake : Material Ultimania - Critique - Mana Books

4 mn de lecture
Final Fantasy VII Remake dans ses moindres détails Quand il n’y a plus, il y en a encore ! Après nous avoir enchanté avec la parution des Final Fantasy Memorial Ultimania consacrés aux opus canoniques, voilà que l’excellente maison d’édition Mana Books sort celui consacré à Final Fantasy VII Remake. Et comme on a particulièrement apprécié cette révision du classique de Square Enix, vous imaginez bien qu’on ne pouvait pas passer à côté.
Livres

Bioman : La Bible Officielle - Critique

3 mn de lecture
Bioman : La Bible Officielle, l’une des plus belles sorties de 2021 Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, votre humble serviteur est pris d’une nostalgie aigüe. C’est souvent le cas en cette époque : on se revoit enfant, devant la télé avant d’aller à l’école, avec des pubs totalement dingues et, surtout, des dessins animés qui l’étaient tout autant. C’était le temps du Club Dorothée, de l’engouement crée par la découverte de la pop culture japonaise, des goûters BN trempés dans le lait. Si les…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Livres

[Critique] Akira Toriyama Dragon Quest Illustrations – Mana Books