Test

Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition – Test

3 mn de lecture
image test farming simulator 2023
image nintendo switch farming simulator 2023
  • no game selected
  • Disponible sur : Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition
  • Développé par : GIANTS Software
  • Edité par : GIANTS Software
  • Sortie le : 23 mai 2023
  • Genre : Gestion
  • image pegi3

Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition, plus abordable

Paru voilà maintenant quelques temps, Farming Simulator 2022 a marqué un certain tournant pour cette licence devenue culte. En effet, il s’agissait du premier opus auto-édité par GIANTS Software (mais tout de même distribué en version physique par Plaion). Aussi, comme je le soulignais dans mon test, le soft évitait l’immobilisme de la recette en apportant quelques améliorations techniques et de nouvelles mécaniques de gameplay, pour un résultat certes toujours assez difficile à prendre en mains mais toujours fascinant pour la fanbase, celle-là même qui passe des milliers d’heures de jeu sur une même map. Du coup, je me demandais ce que Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition allait apporter, surtout en terme d’accessibilité. Ce test va aborder principalement les spécificités de cette version.

C’est une constante depuis la toute première itération sortie en 2008 (eh oui, ça fait déjà un bail !), et il ne faut pas attendre de Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition un véritable récit. On est « simplement »  plongé en immersion sur une carte, ici deux (Amberstone ou Neubrunn), avec comme mission de faire fructifier une affaire agricole. Je vous conseille d’ailleurs la première citée si vous débutez le mode Carrière, car elle inclut un tour guidé de la propriété dans un tutoriel efficace. Mais vraiment, s’il existe plusieurs pistes d’améliorations dans cette licence, c’est bien la scénarisation, ou du moins un travail sur la profondeur de notre avatar. Reste bien entendu l’histoire que vous créerez avec les environnements et votre gestion, et c’est bien entendu le principal. Surtout que tout est sous-titré en français.

Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition est clairement l’occasion, pour GIANTS Software, d’adapter son concept à une console exigeant effectivement un développement adapté. Allons droit au but : la Switch est beaucoup jouée en nomade, et la recette de la licence ne peut donner son meilleur dans cette manière de jouer. Prendre en compte cette spécificité est intelligent, et intéressant pour la boucle de gameplay. Celle-ci est toujours fondamentalement la même : prendre en charge la production de denrées que l’on aura bien sélectionné en fonction non seulement des spécificités de la carte, mais aussi de nos moyens financiers. Car se lancer dans l’élevage de différents animaux (poules, chevaux, moutons, cochons, vaches) ne demande pas les mêmes précautions que la sylviculture par exemple, ou la culture du raisin. Une nouveauté d’ailleurs pour ce dernier, tout comme pour le sorgho et l’olive, lesquels viennent s’ajouter aux colza, blé, tournesol, soja et autre orge.

Une expérience adaptée à la console… en mode nomade

Sur cette base, la licence jusqu’ici propose d’habitude  de plus en plus de précisions et d’étapes dans la culture. Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition prend le contrepied de cette volonté en proposant plutôt un gameplay intelligemment allégé. Par exemple, le jeu ne propose pas les prêts bancaires, ni les améliorations de bâtiments. Les serres sont aussi absentes, tout comme la location des véhicules qu’il va donc falloir pleinement acquérir. Et ce n’est pas tout, c’est le jeu entier qui se fait plus direct dans les sensations, avec moins de lourdeur entre les différentes phases de la chaine de production. Clairement, cette version est pensée pour être agréable sur de petites sessions, et c’est une très bonne chose. Par contre, cette volonté de faciliter le game design s’accompagne de cartes un peu moins impressionnantes que d’habitude. Aussi, on dit au-revoir à la map française, dommage pour nous surtout qu’elle était intéressante pour le raisin. Heureusement, elles sont toujours l’objet d’un cycle météo satisfaisant et demandant au joueur une véritable adaptation et une planification quand les saisons approchent de leurs termes. Et ce même si le titre est bien moins punitif que dans ses itérations principales.

Cette prise en mains simplifiée a-t-elle une incidence sur la durée de vie ? En effet, le contenu de Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition est moins solide à ce niveau que la version 2022. Le nombre de cartes passe de trois à deux, mais est également absent le mode online. Est-ce à dire qu’un amateur du genre sera malheureux ? Non, car l’habituelle avalanche de licences officielles d’outils et de véhicules est bien présente, avec plus de cent marques entièrement numérisées. Les amoureux de moissonneuses-batteuses et autres tracteurs seront donc aux anges. La technique, elle, n’est évidemment pas une claque. Comme d’habitude dans la licence, on a du crénelage un peu partout, des bugs de collision, et un moteur physique pour le moins lunaire. Par contre, il faut souligner le bel effort sur le rendu des différentes saisons, et les effets de lumière restent tout à fait mignon. La musique, elle, reste bien timide. L’occasion, donc, de lancer un podcast pendant vos parties.

Conclusion

Farming Simulator 2023 : Nintendo Switch Edition est certes loin d’égaler le niveau de précision des opus principaux, j’ai tout de même apprécié cette approche plus adaptée à une pratique nomade. Plus abordable, la recette reste tout de même profonde, et même un peu difficile d’accès pour qui découvrirait à cette occasion cette simulation parfois exigeante. Mais la boucle de gameplay, simplifiée, fait que l’on peut se lancer dans une partie moins longue que d’habitude. Par contre, l’absence de la map française m’a un peu contrarié, même si cela reste un détail dans un ensemble plutôt solide.

14 /20
Articles liés
Test

Dragon's Dogma 2 - Test - PlayStation 5

5 mn de lecture
Dragon’s Dogma 2, l’immersion à son sommet Mais quel premier trimestre 2024 de zinzin pour le jeu vidéo, et plus particulièrement l’industrie japonaise ! Après la trinité Sega (Like A Dragon 8, Persona 3 Reload et Unicorn Overlord, cette folie), ou encore Final Fantasy VII Rebirth, c’est donc au tour de Capcom de montrer les biscotos avec un jeu au moins aussi attendu : Dragon’s Dogma 2. Et pourtant, cette suite ne profitait pas vraiment d’un gros terreau de fans attentifs, le premier opus ayant eu du mal à percer…
Test

The Legend Of Legacy HD - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
The Legend of Legacy HD, le J-RPG à savourer en nomade Je ne vous le cache pas, en début d’année 2024 vidéoludique ne m’a laissé que peu de temps pour ce que je préfère : la découverte de vieux jeux, voire de petites pépites qui seraient passées sous le radar. Il faut dire qu’entre Like a Dragon 8, Persona 3 Reload, Final Fantasy VII Rebirth, Rise of the Ronin, Dragon’s Dogma 2 ou le véritable bijou qu’est Unicorn Overlord, il faut se rendre compte qu’on vit une période d’or. Et…
Test

South Park : Snow Day - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
South Park : Snow Day, un petit plaisir coupable Comme souvent, j’aime débuter mes tests en évoquant mes souvenirs de joueur quarantenaire. Prenons la machine à remonter le temps, direction 1999, alors que la Nintendo 64 est désormais très bien installée après le lancement stratosphérique de The Legend of Zelda : Ocarina of Time. Je me souviens parfaitement, en cette époque bénie, lire et relire mes magazines, et certains nous tenaient au courant de l’avancée d’un projet très surveillé : la première adaptation de South Park, une série alors sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Test

Tropico 6 : Next Gen Edition - Test - PlayStation 5