Test

Samba de Amigo Party Central – Test – Nintendo Switch

3 mn de lecture
image test samba de amigo party central
image nintendo switch samba de amigo party central
  • Samba de Amigo Party Central
  • Disponible sur : Nintendo Switch
  • Développé par : Sega
  • Edité par : Sega
  • Sortie le : 29 août 2023
  • Genre : Jeu de rythme
  • image pegi3

Samba de Amigo Party Central : simple, fun, et efficace

Si l’adolescent que j’étais, en 1999, trouvait le moyen de voyager dans le temps direction 2023, il serait chamboulé. Si j’ai toujours été plus Nintendo que Sega, l’époque de la Dreamcast fut clairement une sorte de tournant. Cette console, il faut le rappeler, fut une parenthèse enchantée. Si l’arcade à la maison était l’objectif pas toujours atteint par la première PlayStation, sur la dernière console de Sega ce fut une réalité. Les hits pleuvaient mais malheureusement les joueurs étaient plus sensibles au totalement surcoté Emotion Engine de la PlayStation 2 (et, surtout, à son lecteur DVD, soyons honnêtes). Du coup, seuls les purs joueurs trouvaient leur compte sur Dreamcast, et notamment avec l’excellent Samba de Amigo, un jeu de rythme venu de l’arcade et dont la particularité était d’être praticable avec une paire de maracas. Le truc de dingo, c’est qu’aujourd’hui sa suite, Samba de Amigo Party Central, est une exclusivité Nintendo Switch. Et une bonne, en plus !

Samba de Amigo Party Central est tout ce que j’attendais d’un retour de cette licence. Pas de récit envahissant, pas de mode scénarisé contre-intuitif, pas d’univers venu de nulle part. Alors certes, les joueurs de 2023 né d’hier devront accepter que non, tous les game design n’incorporent pas des mécaniques GAAS pour être au goût du jour. Ici, on est dans du jeu de ryhme que je pourrais qualifier de basique dans son approche, mais aucunement simpliste. Il va juste falloir être en recherche du meilleur timing sur des musiques idéalement sélectionnées afin de coller à l’ambiance festive du titre. Et Sega prouve ici toute leur expertise en la matière.

Pas de scénario ne signifie pourtant pas une économie de différents modes. Samba de Amigo Party Central en propose pas moins de quatre, et tous assez différents pour éveiller l’intérêt. Jeu de rythme est une sorte d’entrainement, avec un focus sur le scoring et en optant pour une des quatre difficulté. StramiGo, une véritable réussite : en fait plusieurs défis avec en ligne de mire notre popularité au sein d’une sorte de réseau social imaginaire, le but étant de glaner le plus de followers possible. On gagne des niveaux, et des points à dépenser dans un magasin afin d’obtenir différents éléments de personnalisation purement cosmétiques. Ensuite, on a deux mode multijoueurs : Fiesta Mondiale et À deux c’est mieux. Le premier est en fait un online qui prend la forme d’une sorte de Battle Royale : vingt joueurs vont essayer de survivre à trois chansons, et il n’en restera qu’un. C’est assez fun, surtout qu’on peut s’envoyer des malus bien vicieux. Le second est, selon moi, le cœur même de la recette. Un multi local avec différentes façons de s’affronter. C’est bien lui qui rythmera vos soirées agitées.

Quatre modes qui remplissent les objectifs

Samba de Amigo Party Central se devait tout de même de redresser la barre côté gameplay. Pourquoi ? Parce que la version Wii du tout premier épisode n’avait convaincu personne. Il fallait donc regagner en précision, mais tout en gardant cette approche grand public. Bonne nouvelle, c’est bien le cas dans les sensations. Si les fous furieux de la précision du geste seront sans doute laissés sur le bord de la route (du moins, avant de voir que tout le monde s’amuse justement quand le genre n’est pas jusqu’au-boutiste), j’ai été assez étonné de l’efficacité des Joy-Con de la Switch. Alors certes, il faut nécessairement passer par la case réglages des options du soft afin de modifier le temps de latence, un peu trop large à mon goût quand il est en natif. Mais ensuite on s’amuse dans les différents gestes que le jeu nous demande d’effectuer. Car non, il ne sera pas question que de remuer les manettes, il y a aussi des sortes de minis-jeux au sein des chansons, et cela apporte un sacré dynamisme. Je suis conquis, même si je regrette simplement une ergonomie des menus pas toujours claire.

Jusqu’ici, tout va pour le mieux. La playlist, par contre, est certes bien en accord avec l’ambiance, elle n’en reste pas moins un peu limitée en nombre de morceaux. Quarante sons, c’est pas mal entendons-nous bien, et même supérieur à certains titres du genre. Mais j’aurai aimé que le soft embarque plus de thèmes issus de jeux de Sega. En l’occurrence, on a droit à pas mal de hits actuels, avec Ariana Grande, Kesha, Pitbull ou encore Miley Cyrus. Les fans apprécieront, mais je suis plutôt de la team classique. Alors oui, je suis content de pouvoir me trémousser sur la Macarena ou La Bamba (en cover, malheureusement). Et, surtout, seuls deux titres tirés de Sonic, ce n’est pas assez. Côté technique, Samba de Amigo Party Central assure le principal : c’est fluide, coloré, le chara-design fonctionne toujours autant. On est à fond dans le style Sega, et c’est tout ce qu’on demandait.

Conclusion

Samba de Amiga Party Central est une bien bonne suite, un titre assez inespéré pour cette licence que je pensais morte après son passage sur Wii. Sega prouve que les idées sont encore là, avec un gameplay aussi simple qu’efficace, précis sans se faire trop exigeant. Le fun avant tout ! Je regrette simplement une playlist certes fournie et bien dans l’ambiance, mais à laquelle il manque sans doute un petit supplément d’âme. Reste que le résultat vous fera passer du bon temps dans pas mal de soirée, si vous cherchez un peu de légèreté.

15 /20
Articles liés
Test

Library Of Ruina - Test - PlayStation 4

4 mn de lecture
Library Of Ruina, un univers passionnant mais difficile d’accès Ah, comme j’aime les mois de mai ! Même si celui en cours n’est pas des plus ensoleillé, on sort des matins trop frais. Et, côté jeux vidéo, c’est enfin la possibilité de s’aventurer au-delà des grosses productions des mois de mars et avril. Ainsi, après Final Fantasy VII Rebirth et Dragon’s Dogma 2, je peux donner leur chance à des expériences moins en vue, et parfois au moins aussi passionnantes. Paru un peu en catimini, le 25 avril 2024, Library…
Test

Class of Heroes 1 & 2 Complete Edition - Test - PlayStation 5

3 mn de lecture
Class of Heroes, du bon D-RPG de niche enfin dispo en Europe ! Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre ! Et ce temps, c’était la fin fin des années 2000, alors que la PSP (quelle belle console !) ne cessait de faire baver les amateurs de RPG japonais. Malheureusement, il faut aussi rappeler à quel point les éditeurs boudaient notre pauvre territoire européen et, ainsi, nous sommes passés à côté de pas mal de titres certes parfois mineurs mais importants pour…
Test

MotoGP 24 - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
MotoGP 24, la meilleure simulation de moto à ce jour ! En l’espace de quelques années, la sortie du MotoGP de l’année est devenu un incontournable du calendrier des passionnés de simulation de moto. Si le genre n’est pas non plus des plus généreux en terme de titres proposés, Milestone est une véritable valeur sûre en la matière, délivrant ses millésimes certes parfois sans trop d’évolutions mais toujours avec la petite feature en plus qui fait plaisir et, surtout, apporte tout de même une dose de nouveauté. Après un MotoGP…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Test

Like A Dragon : Ishin - Test - PlayStation 5