Dossiers

Wii : 15 ans pour la reine du motion gaming !

21 mn de lecture
image header wii
  • Jeu.x abordé.s : Super Mario Galaxy, The Legend of Zelda Twilight Princess, Silent Hill Shattered Memories, ...
  • Développeur.s : Nintendo, Capcom, Retro Studios, ...
  • Editeur.s : Nintendo, Konami, Namco Bandai Games, ...

Il y a 15 ans, la Wii tentait de révolutionner le jeu vidéo

Succès inattendu après deux générations difficiles pour Nintendo, la Wii se démarque fortement de ses concurrentes par une évolution graphique très sommaire au profit d’une nouvelle façon de jouer grâce à la détection de mouvement. En parallèle de la course à la haute définition entre la Xbox 360 et la PlayStation 3, la Wii attiré un public plus large grâce au casual gaming mais peut surtout être fière d’une ludothèque très bien fournie pour les gamers de tout âge.

Date de sortie : 19 novembre 2006 (Amérique du Nord), 2 décembre 2006 (Japon), 8 décembre 2006 (Europe)image header wii
Fabricant : Nintendo
Génération de console : Septième

Nationalité : Japonaise
Unités vendues : 101,63 millions
Fin de production : 20 octobre 2013
Meilleure vente : Wii Sports (82,90 millions)

La Révolution Nintendo

image line up wii

Un line-up porté par des exclusivités variées dont le très attendu Zelda Twilight Princess.

Suite aux ventes très mitigées de la Game Cube, Nintendo revoie sa stratégie et laisse la course à la puissance graphique à la Xbox 360 et à la PlayStation 3 au profit d’une nouvelle approche du jeu vidéo. Afin d’attirer un public plus large, la firme opte pour une nouvelle façon de jouer grâce à une détection captée par un accessoire reliée à la console. D’abord appelée Nintendo Revolution, elle obtient finalement le nom définitif « Wii », qui se retient facilement tout en symbolisant son esprit communautaire de la console par son homophonie avec le pronom personnel « we » en anglais. Les deux « i » représentent deux personnes qui jouent ensemble ainsi que la manette de la console, semblable à une télécommande que le joueur pointe vers l’écran. Extension indispensable sur de nombreux jeux, le nunchuck se tient par la main gauche et ajoute un joystick et deux boutons à la maniabilité. Pourvue de quatre ports pour manettes Game Cube, la Wii est également rétrocompatible avec l’intégralité des jeux de cette dernière et permet d’y insérer des cartes mémoires pour profiter d’anciennes données sauvegardées.

Le 19 novembre 2006, la Wii arrive d’abord en Amérique du Nord au prix de 250 dollars, une première pour une console Nintendo. La détection de mouvement se voit alors largement représentée par Wii Sports, jeu exploitant différentes façons de jouer à travers le bowling, le tennis, le golf, la boxe et le baseball. Idéal pour familiariser quiconque à la manette désormais connue sous le nom de « wiimote », il reste le jeu le plus vendu de la machine car inclus d’office en bundle avec elle, ce qui n’était pas arrivé depuis la sortie de Super Mario World sur Super Nintendo. Figure phare du party-game, Rayman contre les Lapins Crétins est pensé par Michel Ancel comme une succession d’épreuves déjantées que sa mascotte doit surmonter pour divertir ses ravisseurs. Sympathique mais vite répétitif, il devient rapidement une icône donnant lieu à plusieurs suites où les lapins crétins finissent par s’émanciper de Rayman. Ubisoft en rajoute encore une couche avec Red Steel, jeu de tir à la première personne cherchant à innover en alliant affrontements aux armes à feu et au sabre, le jeu incitant plus à simplement blesser via une jauge qui monte plus vite que quand le joueur tue.

D’abord uniquement prévu sur Game Cube puis reporté d’un an pour une sortie simultanée sur Wii, The Legend of Zelda Twilight Princess est clairement le jeu que les gamers attendent et profite des capacités de la console pour rendre l’aventure encore plus immersive. Link devient droitier pour l’occasion et la map se voit horizontalement inversée. Nouvel épisode de la saga Super Monkey Ball, Banana Blitz tire lui aussi parti de la détection de mouvement à travers une centaine de niveaux et cinquante mini-jeux. Remake du premier jeu sorti sur Nintendo DS, Traumer Center Second Opinion enrichit l’expérience avec un character design affiné, des musiques remixées et de nouvelles missions, le tout passant d’une jouabilité au stylet à des opérations à la wiimote. Il sera suivi de deux autres épisodes, le dernier n’ayant jamais passé les frontières européennes. Héritier des jeux Excitebike, Excite Truck se joue en tenant la wiimote à l’horizontal et propose cette fois-ci des parcours à bord de véhicules tout terrain. Pour accompagner ce line-up riche et varié, un portage de Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2 est réalisé avec des Kamehameha à sortir grâce à la détection de mouvement. On trouve enfin Call of Duty 3 et Need For Speed Carbon, aussi présents sur les autres consoles.

Le 2 décembre 2006, la Wii sort au Japon au prix de 25 000 yens avec la plupart des titres précités et deux nouveaux jeux majeurs. Représentant majeur du party-game, Wario Ware Smooth Moves s’impose comme un des meilleurs épisodes de la saga grâce à une narration particulière qui amène à exploiter la wiimote selon différents styles pour réussir les mini-jeux. Nouveau titre de la gamme des casuals, Wii Play constitue une bonne alternative à travers plusieurs mini-jeux dont un champ de tir dans lesquels apparaissent les célèbres canards de Duck Hunt. De son côté, Konami sort Eledees, un jeu de tir direct à l’écran dans lequel un petit garçon doit capturer de petites boules d’énergie servant à refaire marcher tous ses appareils suite à une coupure de courant. Outre un Super Swing Golf plutôt axé arcade, Escape from Bug Island propose une expérience particulière du survival horror avec trois personnages devant affronter des insectes géants avec les moyens du bord pour s’échapper d’une île. Un jeu aux possibilités très limité et à la réalisation risible qui s’est très vite fait oublier.

Le 8 décembre 2006, c’est au tour de l’Europe de bénéficier de la Wii pour 250 euros avec un line-up tout aussi correct mais qui ne comporte pas de nouveau jeu majeur. La fin de l’année se poursuit avec Far Cry Vengeance, portage du Far Cry Instincts de la Xbox avec des passages modifiés, mais aussi une IA et une jouabilité plutôt médiocres. Deux jours plus tard arrivent Pokémon Battle Revolution, un jeu dans la lignée de Pokémon Battle Colosseum compatible avec les tout récents Pokémon Diamant et Perle, mais aussi Metal Slug Anthology, qui paraît quelques semaines avant les versions PlayStation 2 et PlayStation Portable en compilant les six épisodes de la saga accompagnés de Metal Slug X. Conscient de l’intérêt que portent les joueurs sur les jeux rétro, Nintendo s’inspire de l’iTunes Store du géant Apple en mettant en place la Console Virtuelle, qui permet de télécharger des jeux NES, Super Nintendo, Nintendo 64, Master System, Mega Drive, PC-Engine, Neo-Geo AES, Commodore 64 et Arcade en échange de quelques euros. Une manette rappelant celle de la Super Nintendo paraît même pour l’occasion. Le 25 mars 2008, un système similaire appelé WiiWare propre quant à lui de nouveaux jeux dématérialisés à petit prix.

 

Le casual gaming au cœur de l’expérience Wii

image casual games wii

Des jeux fun et variés aussi bien en solo qu’en multi !

À l’instar de la Nintendo DS, la Wii doit en réalité ses nombreuses ventes à son concept de console pensée pour s’adapter à tout joueur qui souhaiterait s’amuser de manière occasionnelle sans avoir à fournir les efforts d’un gamer qui recherche des jeux au challenge marqué. Outre Wii Sports et Wii Play, Wii Fit fait sensation avec une quarantaine d’épreuves physiques en se posant sur une balance pouvant calculer le centre de gravité et l’inclinaison du joueur. Suivi d’un Wii Fit Plus proposant quinze nouvelles activités, il comporte aussi bien des exercices de yoga que de la gymnastique, de l’aérobic et des jeux d’équilibre. Conçu par Shigeru Miyamoto lui-même, Wii Music permet quant à lui de jouer une cinquantaine de musiques selon de nombreux styles tout en expérimentant plus de soixante instruments. Si Wii Échecs constitue en une adaptation de qualité du célèbre jeu de stratégie avec mode en ligne, Wii Party regroupe plusieurs mini-jeux comprenant des activités type jeux de société, des jeux utilisant la détection de mouvement et des jeux pensés pour deux joueurs.

Le 8 juin 2009, l’accessoire Wii Motion Plus vient pallier les limites de la Wiimote en permettant une détection de mouvement beaucoup plus précise grâce à l’apport d’accéléromètres et d’un capteur gyroscopique. Les deux principaux représentants de la gamme Wii trouvent alors deux suites avec des épreuves et des mini-jeux affinés : Wii Sports Resort et Wii Play Motion. Lancé en 2005 sur PlayStation 2, Guitar Hero entame une longue vague de jeux musicaux auxquels la Wii n’échappe pas. Guitar Hero III arrive alors avec une guitare factice dans laquelle le joueur peux introduire une Wiimote pour s’adonner à de nombreux morceaux de rock. Faisant partie des plus grands succès d’Ubisoft avec Assassin’s Creed et les Lapins Crétins, Just Dance reprend le concept de Dance Dance Revolution avec une captation plus précise des mouvements du joueur, qui doit reproduire au plus près la chorégraphie montrée à l’écran.

Héritier du Programme d’Entraînement Cérébral du Docteur Kawashima, Cérébrale Académie propose d’entretenir sa charge cognitive à travers divers exercices classés dans des catégories comme la mémoire, les mathématiques, la perception l’identification et l’analyse. Tandis que Cooking Mama obtient une version Wii contenant des recettes de desserts et une jouabilité à la Wiimote, le troisième épisode de la saga Rhythm Paradise enchaîne des mini-jeux rapides basés sur le rythme et les réflexes à la manière d’un Wario Ware. La console comporte également quelques puzzle-games, notamment Bust-A-Move Bash dans lequel huit joueurs peuvent s’affronter sur un même écran.

 

Mario dans tous ses états

image mario wii

Une mascotte toujours aussi polyvalente !

Bien que la Wii soit fortement tournée vers les joueurs occasionnels, elle n’en oublie pas les gamers qui attendent de pied ferme de nouveaux jeux emblématiques des licences Nintendo, à commencer par Mario qui s’offre une nouvelle aventure en 3D avec Super Mario Galaxy. Plus linéaire que ses prédécesseurs, il innove toutefois par sa gestion de la gravité lorsque le plombier explore des mini-planètes et par son univers spatial très inspiré. Shigeru Miyamoto n’ayant pas pu y incorporer toutes ses idées, Super Mario Galaxy 2 arrive trois ans plus tard avec de nouveaux niveaux comportant notamment Yoshi et des costumes inédits.

La plateforme 2D étant revenu à la mode avec le carton de New Super Mario Bros. sur Nintendo DS, un nouvel épisode sort également sur Wii avec des assets davantage basés sur ceux de Super Mario Bros. 3, comme la réserve d’objets et les niveaux reliés par une carte sur laquelle se trouvent également des Frères Marteau. Pour les vingt-cinq ans de Super Mario Bros, Super Mario All Stars est même réédité dans un joli packaging mais la compilation ne comporte aucune nouveauté, allant jusqu’à proposer le même menu que quand on insère la cartouche dans une Super Nintendo. La 2D se retrouve également beaucoup dans Super Paper Mario, un troisième épisode très axé plates-formes tout en conservant ses mécaniques de RPG.

Toujours très actif dans le sport, Mario se lance une nouvelle fois dans le foot avec Mario Strikers Charged Football, dans le baseball avec un Mario Super Sluggers inédit en Europe, ainsi que dans le tennis avec un portage du Mario Power Tennis de la Game Cube profitant des capacités de la Wii. Un partenariat historique est également signé entre Nintendo et Sega pour voir s’affronter leur mascotte respective à travers un jeu de sport dans la droite lignée de Track & Field. Mario et Sonic aux Jeux Olympiques devient alors le jeu officiel des JO d’été de Pékin et s’avère très immersif dans ses différentes épreuves, dont une course à pied tout droit tirée de Sonic R avec une jouabilité digne de ce nom. Également présent sur DS, il est suivi de Mario et Sonic aux Jeux Olympiques d’Hiver et de Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Londres.

Fidèle au poste, Mario Kart Wii poursuit la tradition avec de nouveaux circuits et les nouveaux personnages que sont Bébé Peach, Harmonie, Funky Kong, Bowser Skelet, Bébé Daisy et même un Mii personnalisable. Les motos apparaissent pour la première fois et un volant factice permet de s’immerger davantage dans des courses en utilisant la détection de mouvement, sachant qu’il est toujours possible de jouer classiquement avec une manette. Malgré des graphismes d’une grande fadeur par rapport à Mario Kart Double Dash, l’épisode Wii s’impose comme un des jeux les plus vendus au monde.

Après sept Mario Party principaux sur consoles de salon, la série tente d’évoluer avec un Mario Party 8 qui utilise efficacement les capacité de la console, mais sans le charme des précédents jeux. Quant à Mario Party 9, il régresse dans un système linéaire où tout le monde avance en même temps sur les plateaux avec de simples petites étoiles à récolter, les mini-jeux qui ne reposent pas sur la chance restant son principal intérêt. Premier épisode de la saga Itadaki Street à sortir en dehors du Japon, Course à la Fortune propose plusieurs plateaux similaires à celui du Monopoly mélangeant les univers de Mario et de Dragon Quest. Outre le superbe Wario Ware Smooth Moves, le jumeau maléfique de Mario se remet au jeu de plates-formes avec Wario Land The Shake Dimension, qui renoue avec des niveaux classiques en side scrolling tout en profitant des capacités de la Wiimote.

 

Des licences Nintendo plus présentes que jamais sur Wii

image licences nintendo wii

Une ludothèque également orientée vers les gamers.

Nombreuses sont les autres sagas de Nintendo qui soutiennent la Wii, à commencer par The Legend of Zelda qui, après un Twilight Princess de très grande qualité, s’offre l’épisode annexe Link’s Crossbow Training pour accompagner la sortie du Zapper, accessoire permettant d’utiliser la Wiimote comme un véritable fusil. Sur les dernières années de la console, The Legend of Zelda Skyward Sword revient aux origines du scénario dans un jeu bénéficiant des capacités du Wii Motion Plus, promettant des coups d’épée très précis et de longues minutes de vol dans les airs. Le bilan est au final assez mitigé, la détection de mouvement rendant certains passages techniques plus pénibles qu’autre chose et le level design manquant d’inspiration à plus d’un endroit.

Tandis que les deux premiers Metroid Prime sont réédités avec une nouvelle façon de jouer à la Wiimote, Samus affronte une nouvelle fois son double maléfique dans Metroid Prime 3, les trois jeux sortant également en Europe dans une compilation appelée Metroid Prime Trilogy. De son côté, la Team Ninja propose un épisode en 3D en vue à la troisième personne appelé Metroid Other M, un excellent titre dont l’action se déroule entre Super Metroid et Metroid Fusion, avec un scénario axé sur la relation entre Samus Aran et son mentor Adam Malkovich. Tandis que le background de l’héroïne y atteint son apogée dans de magnifiques séquences en images de synthèse, le jeu ne se vend pas énormément et il faut attendre six ans pour retrouver la saga Metroid.

Primate emblématique de Nintendo, Donkey Kong arrive dans un nouveau jeu de course méconnu nommé Donkey Kong Jet Race. Initialement prévu sur Game Cube sous le nom Donkey Kong Bongo Blast, c’est finalement sur Wii qu’il fait déchaîner des tonneaux pour mieux profiter des capacités de la Wiimote et du Nunchuck. Alors que Donkey Kong Jungle Beat est lui aussi réédité parmi les jeux de la gamme « nouvelle façon de jouer », Donkey Kong Country Returns effectue un puissant retour aux sources avec un nouveau jeu de plates-formes 2D dans la droite lignée des épisodes Super Nintendo. Développé par Retro Studios, il se distingue par un level design de grande qualité, de jolis décors contenant des passages secrets en arrière-plan, des niveaux cachés très difficiles et de superbes combats de boss.

Après un seul jeu assez particulier sur Game Cube, Kirby sévit de nouveau deux jeux de plates-formes : Kirby au Fil de l’Aventure et sa direction artistique composée de tissus et de fils de laine, et un Kirby’s Adventure Wii qui revient aux fondamentaux avec de nombreuses transformations. Pour célébrer les vingt ans de la saga, Kirby’s Dream Collection rassemble à lui tout seul les trois Kirby’s Dream Land, Kirby’s Adventure, Kirby’s Fun Pak et Kirby 64 The Crystal Shards, une compilation qui n’est malheureusement jamais sortie en Europe. Parmi les autres sagas, Pokémon continue d’enchaîner les épisodes originaux pour compléter les jeux principaux sur consoles portables avec Pokémon Battle Revolution, PokéPark La Grande Aventure de Pikachu, PokePark 2, My Pokémon Ranch et Pokémon Rumble.

Tandis que les deux Pikmin sont réédités parmi les jeux de la gamme « nouvelle façon de jouer », Fire Emblem Radiant Dawn fait suite à Path of Radiance, Animal Crossing Let’s Go to the City tente de varier l’expérience via la détection de mouvement, et Punch-Out effectue son grand retour dans un nouveau jeu de boxe plus vrai que nature. Histoire de sublimer le tout, Super Smash Bros. revient dans un troisième épisode plus complet que jamais avec un grand nombre de nouveaux personnages comme Pit de Kid Icarus, Samus sans armure, Wario, Snake de Metal Gear, Ike de Fire Emblem, le dresseur de Pokémon et Lucario, Diddy Kong, Lucas de Mother 3, Sonic, Meta Knight et le Roi DaDiDou de Kirby’s Adventure, Olimar de Pikmin, l’accessoire ROB de la NES, Link Cartoon et Wolf de Lylat Wars.

 

Des jeux d’aventure de toutes sortes

image aventure wii

Anciennes comme nouvelles, les sagas de RPG n’ont pas dit leur dernier mot !

Comme toute bonne machine à succès, la Wii a eu nombre de propositions pour toutes sortes de jeux qui dont la variété et la qualité de sa ludothèque. Toujours à l’affût, Square-Enix y développe plusieurs RPG à commencer par Final Fantasy IV Les Années Suivantes, jeu épisodique se déroulant quelques années après les aventures de Cecil sur Super Famicom par le biais de nouveaux personnages. Troisième épisode des spin-off Final Fantasy Crystal Chronicles, Echoes of Time arrive à la fois sur DS et Wii, cette dernière version étant éhontément une version émulée de la console portable. Tandis qu’il épisode exclusif appelé The Crystal Bearers sort quelques temps plus tard, deux jeux moins ambitieux sont proposés sur le WiiWare : Final Fantasy Crystal Chronicles My Life as a King et My Life as a Darklord.

Premier épisode à sortir en Europe, Final Fantasy Fables Chocobo’s Dungeon se présente comme un dungeon-crawler dans lequel le joueur contrôle un Chocobo pouvant revêtir plusieurs jobs. L’éditeur n’oublie pas Dragon Quest avec un dixième épisode principal exclusivement en ligne pour le marché japonais, ainsi que le sympathique Dragon Quest Swords, qui propose une aventure simplifiée en ligne droite avec des combats durant lesquels le joueur attaque avec la Wiimote et se sert du Nunchuck comme bouclier. Action-RPG de Vanillaware dans la lignée d’Odin’s Sphere, Muramasa The Demon Blade arbore une magnifique direction artistique avec des tableaux à traverser en vue de côté.

Prolongement des aventures de Lloyd Irving sur Game Cube, Tales of Symphonia Dawn of the New World opte pour des combats en arène ouverte et se montre un peu trop bavard au niveau des dialogues. La Wii est également la console d’origine de Tales of Graces, paru uniquement au Japon avant son portage sur PlayStation 3. Saga à grand succès de Capcom, Monster Hunter débarque lui aussi sur Wii avec une extension du premier épisode, mais surtout Monster Hunter Tri, qui innove notamment par ses combats sous-marins. Dans un autre registre, Another Code R Les Portes de la Mémoire suit les aventure d’Ashley Mizuki Robins dans un jeu de recherche faisant suite à l’opus Nintendo DS.

Tandis que la Wii arrive vers ses dernières années, des Action-RPG ambitieux et originaux viennent embellir sa ludothèque, à commencer par Xenoblade Chronicles et ses vastes étendues dans lesquels les machines cohabitent avec la nature. Réalisé par Hironobu Sakaguchi, The Last Story surprend pour sa direction artistique onirique et son action soutenue. Présenté par Saturo Iwata, Pandora’s Tower met l’éthique du joueur à rude épreuve avec un héros devant sauver sa bien-aimée d’une malédiction en lui apportant de la chair de monstre après avoir traversé différentes tours. Le jeu est alors caractérisé par la phrase suivante : « Que faut-il préférer : mourir dans la beauté ou vivre dans la laideur ? ».

 

Du shooter au survival horror

image shoot survival wii

Une variété de jeux à l’essai parfois réussi !

Parfois présentée comme une console idéale pour les jeux de shoot en raison de sa possibilité de tirer en pointant la Wiimote à l’écran, la Wii comporte plusieurs jeux du genre qui sont pourtant loin d’être tous réussis. Outre le très dispensable Far Cry Vengeance, le légendaire GoldenEye obtient un remake ayant l’ambition de le métamorphoser pour une expérience optimale. Le résultat est bien loin des attentes avec une jouabilité très moyenne et des niveaux excessivement longs qui ne ressemblent plus du tout à du GoldenEye tellement Activision a incorporé d’éléments venant des autres James Bond.

Alors que Red Steel 2 corrige les défauts de son aîné avec un gameplay rehaussé et un univers axé western en cel-shading, The Conduit se démarque par ses environnements futuristes lors d’une invasion extraterrestre à Washington DC. Après un passage sur Game Cube et PS2, l’inarrêtable Resident Evil 4 arrive sur Wii dans une nouvelle version très immersive où le joueur tire directement vers l’écran pour abattre les ennemis. Quant à Dead Rising Chop Till You Drop, il remanie l’épisode original de la Xbox 360 pour le rendre plus accessible aux joueurs.

Très présent sur le support, le genre du rail shooter tire lui aussi parti du tir direct à l’écran sans réel besoin d’un accessoire supplémentaire. La saga The House of the Dead en profite pour s’y glisser dans une compilation rassemblant les épisodes 2 et 3 avant de publier The House of the Dead Overkill, qui allie un gore indécent à du vocabulaire grossier inspirés du cinéma de série B pour cibler un public adulte. Développé par le studio Treasure, Sin and Punishment Successor of the Skies suit les traces de son prédécesseur sur Nintendo 64, tandis que Dead Space Extraction se présente comme un nouveau rail shooter servant de préquel aux pérégrinations d’Isaac Clarke.

Épisode très attendu par les fans, Resident Evil The Umbrella Chronicles propose de revivre les événements des Resident Evil Zero, Resident Evil Rebirth et Resident Evil 3 accompagnés de scénarios inédits dévoilant des éléments importants concernant Ada, Wesker et la chute d’Umbrella. Dans sa droite lignée, Resident Evil The Darkside Chronicles reprend les événements des Resident Evil 2 et Code Veronica avec des graphismes largement plus poussés et les agrémentent d’un nouveau scénario révélant le passé de Léon et Krauser.

Cherchant toujours à s’affranchir de cette image de constructeur de consoles réservées à un jeune public, Nintendo lorgne également du côté des jeux sombres et matures avec plusieurs survivals horror. Outre les portages de Resident Evil Rebirth, Resident Evil Zero, Project Zero II et Obscure II, Silent Hill Shattered Memories propose une tout autre vision du premier épisode de la saga dans une sorte de jeu narratif où l’affrontement avec les créatures laisse place à la fuite et à la résolution de simples énigmes. Un reboot déconcertant mais réussi qui comporte un dénouement surprenant ainsi que plusieurs fins selon la manière de jouer.

Tandis que Project Zero Le Masque de l’Éclipse Lunaire reste inédit hors du Japon, d’autres survivals tentent de s’imposer parmi les sagas déjà existantes. Assez vide mais relativement stressant grâce à son ambiance horrifique, Calling tire efficacement parti des capacités de la console avec des voix de fantômes qui sortent directement de la manette. Plus proche du survival horror que du RPG, Fragile Dreams ne fait pas beaucoup mieux à cause d’un gameplay simpliste et d’environnements assez fades malgré une ambiance onirique réussie. Si Cursed Moutain se montre peu convaincant avec ses hallucinations et son gameplay bancal, il reste toujours infiniment mieux que Ju-On La Malédiction, qui remporte haut la main la palme du jeu risible pourvu d’une lenteur à toute épreuve.

 

Des jeux de plates-formes originaux

image plateforme wii

Des univers oniriques et des retours appréciables.

Loin d’être avare dans la variété des genres, la Wii possède aussi bon nombre de jeux de plates-formes, notamment en deux dimensions. Vingt ans après un premier épisode sur NES, A Boy and His Blob effectue enfin son retour dans une quarantaine de niveaux à la direction artistique léchée. Non sans rappeler un certain Ico de Fumito Ueda, A Shadow’s Tale séduit par son univers onirique et son personnage, dont le joueur contrôle l’ombre en progressant sur celles des décors. Un jeu attrayant dont les niveaux ont malheureusement tendance à s’éterniser à cause d’énigmes et d’ennemis un peu trop retors.

Les jeux à licence sont également légion avec le sympathique Batman L’Alliance des Héros, adaptation de la série animée dans la droite lignée des bons vieux jeux de plates-formes des années 90. Outre l’excellent Rayman Origins commun aux consoles concurrentes, le WiiWare accueille d’anciennes licences dans de superbes jeux en 2D avec Mega Man 9 et 10 qui reprennent la structure et la direction artistique des épisodes NES, Castlevania The Adventure Rebirth qui regroupe ce qu’il y a de mieux des épisodes classiques, et les fort sympathiques Contra Rebirth et Gradius Rebirth qui rappellent les belles heures du run’n gun et du shoot’em up.

Parmi les jeux en 3D, le Klonoa de la PlayStation obtient un remake exclusif tandis que Dewy’s Adventure, développé par la même équipe qu’Eledees, propose de faire glisser une petite goutte ayant différents pouvoirs sur différents environnements. Tentant de faire revenir la mascotte de Disney sur le devant de la scène, Epic Mickey puise sur les débuts de la célèbre souris pour aboutir à un jeu où l’utilisation d’un pinceau magique est nécessaire afin d’éliminer d’étranges substances façon Super Mario Sunshine. Faisant équipe avec Oswald le lapin chanceux, il fait de nouveau face au Savant Fou dans un deuxième opus sorti parallèlement à Epic Mickey Power of Illusion sur Nintendo 3DS. Les jeux à licence ne s’arrêtent d’ailleurs pas là avec Dragon Ball Revenge of King Piccolo, qui reprend les aventures de Sangoku enfant de manière plus complète que l’épisode Game Boy Advance.

Très présent sur Wii depuis le partenariat entre Nintendo et Sega, Sonic continue sa surexploitation dans des jeux très variés à la qualité elle-même très variable. Outre le sympathique jeu de plates-formes Sonic Colours, le hérisson voyage dans les civilisations arabes avec Sonic and the Secret Rings, puis vers les légendes arthuriennes dans Sonic et le Chevalier Noir. Tandis qu’il se transforme maladroitement en loup-garou dans Sonic Unleashed, le hérisson renoue avec la course dans Sonic Riders Zero Gravity et Sonic & Sega All-Stars Racing. Histoire de s’enfoncer encore davantage, Sega manque de faire revenir efficacement son personnage né sur Saturn avec un Nights Journey of Dreams d’une fadeur sans pareille.

 

Toujours plus d’exclusivités avec les jeux de combat et les beat’em up

image fighting wii

Des essais agréables bien qu’à mille lieues des ténors du genre.

Décidément pourvue de titres en tout genre, la Wii s’offre même des jeux d’action que l’on ne retrouve pas ailleurs. Outre les Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2 et 3 déjà présents sur PS2, les héritiers du manga d’Akira Toriyama obtiennent de nouvelles itérations avec les Naruto Clash of Ninja Revolution et One Piece Unlimited Cruise. En pleine période expérimentale, Castlevania tente une incursion dans le genre avec Castlevania Judgment, un jeu de combat en 3D regroupant quatorze personnages de la saga redesignés par Takeshi Obata, connu pour son travail sur Death Note. Très stylé au niveau de sa jaquette et de ses remix musicaux, il reste assez basique à jouer et n’a de réel intérêt pour les fans de la saga. Dans la droite lignée des cross-over de jeux de combat, Tatsunoko versus Capcom fait s’affronter des personnages de Street Fighter, Darkstalkers ou encore Mega Man à des héros du studio d’animation japonais tels que Ken the Eagle, Tekkaman et Karas.

Du côté des beat’em up, Suda 51 soulève les foules avec No More Heroes, dans lequel le déjanté Travis Touchdown cherche à devenir le numéro un d’une association d’assassins en défiant un a un ses concurrents. Tout aussi répétitif mais pas moins remarquable pour sa direction artistique en noir et blanc faisant ressortir le sang en rouge vif et des onomatopées en jaune, MadWorld s’inspire fortement de Sin City dans une émission de téléréalité ultraviolente où le joueur doit vaincre des ennemis de manière spectaculaire en utilisant l’environnement et sa tronçonneuse. Tandis que Sengoku Basara Samurai Heroes suit les traces de Dynasty Warriors avec des hordes d’ennemis à combattre dans le Japon féodal, SoulCalibur Legends tente de varier les plaisirs de la saga principale dans une nouvelle histoire composée de différents niveaux à parcourir avec quelques personnages jouables, dont Lloyd Irving de Tales of Symphonia. Plaisant durant quelques heures, il devient rapidement poussif en obligeant le joueur à retraverser plusieurs fois certains environnements pour un scénario très anecdotique.

 

Des jeux en commun avec la PlayStation 2 et la PlayStation Portable

image ps2 psp wii

Une ludothèque très large qui enricit son intérêt.

En dehors des jeux qu’elle partage que la Xbox 360 et la PS3, la Wii compte un certain nombre de portages de jeux PS2 et PSP étant donné la similitude de leur puissance graphique. C’est ainsi que sa ludothèque comporte des jeux comme Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 2 et 3, Mortal Kombat Armageddon, Medal of Honor Avant-Garde, ObsCure II, Silent Hill Shattered Memories, Project Zero II, mais aussi Canis Canem Edit renommé Bully Scolarship Edition pour l’occasion. Outre des portages d’Okami et de Tomb Raider Anniversary incluant des élément de détection de mouvement, la Wii possède également les compilations King of Fighters The Orochi Saga, Metal Slug Anthology, Samurai Shodown Anthology, SNK Arcade Classics Volume 1 ainsi que Puyo Puyo 15th Anniversary, qui comprend de nombreux modes de jeu différents.

De pair avec la PSP, la Wii accueille Medal of Honor Heroes 2, une réédition de Prince of Persia Les Deux Royaumes appelée Prince of Persia Rival Swords, un Tenchu Shadow Assassins désastreux qui achève la saga pour de bon et un Bomberman Land très similaire pour accompagner le sympathique Bomberman Blast du WiiWare. Tandis que la Wii U entame la huitième génération de consoles de salon le 18 novembre 2012, sa rétrocompatibilité Wii assure la pérennité de sa grande sœur, qui ressort quelques jours plus tard sous la forme d’une Wii Mini exempte de lecteurs pour les jeux Game Cube et de module Wi-Fi. Si la Wii U s’avance de plus en plus vers un échec commercial certain, la Wii perdure encore jusqu’à sa fin de production le 20 octobre 2013 (2016 pour la Wii Mini). Avec 101,63 millions d’unités vendues, son immense succès lui procure encore quelques sorties jusqu’à Just Dance 2020 le 5 novembre 2019. Une machine mémorable qui a su attirer toutes sortes de joueurs pour des expériences extrêmement diverses.

Articles liés
Dossiers

Xbox : la première console de Microsoft a 20 ans

14 mn de lecture
La toute première Xbox atteint déjà la vingtaine ! Arrivé aujourd’hui à quatre générations de consoles, la branche Xbox de Microsoft débarquait pour la première fois il y a vingt ans, prenant ainsi la place de Sega qui quittait le marché des consoles suite aux ventes insuffisantes de la DreamCast. Face à la Game Cube de Nintendo et surtout à la PlayStation 2 de Sony, la Xbox a su se démarquer en proposant une nouvelle vision du jeu vidéo et une ludothèque pourvue de nombreuses exclusivités.
Dossiers

PlayStation 3 : la console de Sony a 15 ans !

28 mn de lecture
Déjà 15 ans que Sony a dégainé sa PlayStation 3 ! Arrivée près d’un an après une Xbox 360 très en avance, et ayant popularisé la haute définition et le jeu en ligne, la PlayStation 3 est dans un premier temps bien onéreuse pour un catalogue de jeux à l’intérêt très limité. Mais trouvant son public avec les années, elle rattrape largement son retard sur Microsoft en se pourvoyant de nombreux jeux de qualité, dont un certain nombre d’exclusivités fortement mises en avant.
Dossiers

Castlevania : 35 ans de chasse au vampire

55 mn de lecture
Déjà 35 ans que la famille Belmont affronte Dracula ! Année flamboyante pour le jeu vidéo, 1986 a vu naître de nombreuses sagas mythiques, notamment sur la NES de Nintendo. Après Super Mario Bros, The Legend of Zelda, Dragon Quest et Metroid, c’est Castlevania qui souffle ses 35 années d’affrontements avec le légendaire comte de Transylvanie. De la Famicom Disk System à Netflix en passant par une majorité de supports tous constructeurs confondus, Castlevania a su faire preuve d’une évolution exemplaire pendant de nombreuses années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *