Test

Knockout Home Fitness – Test – Nintendo Switch

4 mn de lecture
image jeu knockout home fitness
image nintendo switch knockout home fitness
  • Knockout Home Fitness
  • Disponible sur : Nintendo Switch
  • Développé par : Pocket
  • Edité par : Marvelous
  • Sortie le : 8 octobre 2021
  • Genre : Jeu de sport
  • image pegi3

Knockout Home Fitness a l’œil du tigre

On ne le dira jamais assez : restez actifs, faites du sport, et mangez équilibré en évitant les produits transformés. Voilà, votre dévoué serviteur, qui a perdu plus de vingt kilos en deux mois, a fait sa petite leçon. En vrai, il est indéniable que ce genre de conseil est facile à prodiguer, mais jamais simple à réceptionner : on a tous un rythme de vie différent. Du coup, un jeu comme Knockout Home Fitness, édité par Marvelous et distribué physiquement grâce à Just For Games, peut aider à s’y mettre.

Vous vous en doutez, ce n’est pas ici que vous trouverez un quelconque récit. La seule histoire que Knockout Home Fitness se permet de vous conter (avec des sous-titres français) est celle de votre forme, et même de votre bien-être. C’est déjà beaucoup, vous en conviendrez. Pour ce faire, il faut déjà que vous sachiez où vous allez. On se souvient tous du phénomène fitness qui a accompagné la sortie de Wii Fit en 2008. Si l’on était ravi de voir les casuals en profiter un max, on ne peut pas dire que les effets furent durables. En cause, un programme finalement assez bas de gamme, peu encourageant et surtout loin d’être assez diversifié. Le titre ici abordé a le mérite de s’attaquer à ce constat et, même si tout n’est pas encore parfait, on peut déjà vous dire que oui, vous allez brûler des calories.

Knockout Home Fitness, ce n’est ni Véronique et Davina, ni le très bon Tibo InShape. Comprendre par là que non, vous n’allez pas enchainer les squats et autres gainages. Ici, c’est du mouvement à base de sports de combat, et ça fait une sacrée différence. Les résultats escomptés ne peuvent donc être résumés à de la perte de poids ou de masse, on travaille aussi la souplesse et l’agilité. Mine de rien, c’est donc un résultat complet qui sera atteint, et l’on apprécie cet équilibre. Un bon point déjà, surtout que les différents exercices couvrent pas mal de sports, avec le kung fu, la boxe, le muay thaï et le karaté. Quatuor très efficace pour un entrainement sans matériel, même si les mouvements vont évidemment un peu se ressembler. Vous n’allez pas vous transformer en Bruce Lee grâce à ce soft, mais si vous respectez ne serait-ce qu’une régularité de quinze minutes par jour, vous en sentirez les effets bénéfiques au bout d’un bon mois.

On travaille non seulement la dépense, mais aussi la souplesse

image test knockout home fitness

Rassurez-vous, le jeu est entièrement traduit en français.

Si Knockout Home Fitness fonctionne dans les faits, il fallait tout de même un programme fun pour motiver les moins courageux. Bonne nouvelle, le studio de développement Pocket a beaucoup misé sur la progression. Ainsi, après les premières minutes vous demandant de renseigner toutes les informations indispensables, comme votre poids actuel, on a droit à un cours d’introduction survolant ce qui vous attend. Ce premier cours, de quinze minutes, introduit non seulement des mouvements, mais aussi la manière d’aborder ceux-ci avec les Joy-Con. Enfin, on se doit de signaler que cela s’accompagne d’une coach virtuelle, Satsuki. Petit regret : si le soft propose quatre entraineurs différents (hommes et femmes), on ne trouve aucune véritable différence à part leur apparence.

Knockout Home Fitness se joue donc avec la reconnaissance de mouvements. Et le but sera de reproduire les mouvements du coach tout en respectant la rythmique via un ATH bien pensé, le tout cadencé par les musiques. Celle-ci ont été composées pour l’occasion, et l’on en compte près d’une trentaine, dans pas mal de styles différents : électro, rock, hip hop, trance etc. Ce n’est pas du grand art pour esthète de la bonne note, mais elles ont le mérite de bien faire bouger, et c’est tout ce qui compte. Il fallait donc que les Joy-Con soient au taquet, et c’est presque tout le temps le cas. En effet, on a tout de même perçu quelques petits ratés, surtout pour le bas du corps. Ce soft ne le cache pas : vous allez faire un peu de cardio, et surtout par le haut du corps. Les jambes, si elles sont évidemment mises à profit dans l’effort global, sont tout de même en retrait. Du coup, on conseille de compléter votre séance quotidienne de quinze minutes par des séries de squats, et là vous aurez un travail véritablement complet.

Bonne expérience, même si cela manque d’aspects ludiques

image gameplay knockout home fitness

Donnez-vous à fond pendant quinze minutes !

Côté contenu, Knockout Home Fitness assure l’essentiel, même si le principe aurait pu donner encore plus d’exercices. Vous allez jongler entre trois menus : Entrainement personnel, Fitness 3 minutes et Mon rapport. Le premier est le mode principal, celui qui vous propose votre séance quotidienne de quinze minutes, avec des variations d’intensité selon les jours. Globalement, on peut d’ailleurs écrire que la courbe de progression est plutôt satisfaisante, surtout pour quelqu’un qui ne pratique pas de sport depuis un bout de temps. Le second menu vous propose d’allonger l’effort, avec des exercices que l’on aura débloqué au préalable. C’est d’ailleurs bien vu, car cela pousse à l’implication. Enfin, le dernier onglet rassemble toutes les données nécessaires pour que vous puissiez vous rendre compte de vos progrès : calories brûlées (la donnée la plus importante, sachez-le), IMC, nombre de mouvements.

Comme vous le voyez, Knockout Home Fitness est une expérience sympathique sur le strict volet sportif. On aurait tout de même aimé un enrobage plus fun, des objectifs rigolos à atteindre, des choses débiles à débloquer, de quoi véritablement s’amuser. Ce premier soft de ce qui pourrait bien devenir une licence pose des bases intéressantes, mais il faudra nécessairement qu’elles soient complétées, à l’avenir, par une ambiance permettant de combler certaines lacunes inhérentes à la pratique du sport devant un écran : il faut que ce soit ludique et, malgré le fait que l’on accroche facilement, ça ne l’est pas encore assez. Techniquement, le titre se tient avec honneur, notamment grâce aux animations des coachs virtuels. On reste dans un style non-réaliste, avec des textures simples, mais le résultat séduit. Par contre, on n’aurait pas refusé quelques environnements en plus.

Conclusion

Knockout Home Fitness a le mérite d’installer des bases solides pour ce qu’on espère voir devenir une licence régulière. Contrairement à Wii Fit, les exercices nous ont paru plus toniques, et surtout plus globalisants : on est autant sur de la calorie brulée, du cardio, que sur de la souplesse. Ceci car les mouvements effectués se rapportent à des sports de combat. Si vous respectez un rythme d’une séance par jour, vous constaterez des effets bénéfiques à peu près au bout d’un mois, et vous pourrez les surveiller grâce à un tracker plutôt efficace. Il manque encore une dimension ludique, et le bas du corps est clairement sous-impliqué. Mais, dans l’ensemble, l’expérience se révèle satisfaisante.

Articles liés
Test

Prinny Presents NIS Classics Volume 3 - Test - Nintendo Switch

4 mn de lecture
Prinny Presents NIS Classics V3, indispensable pour les collectionneurs Quelle époque bénie ! Bon, OK, je peste contre le niveau en chute libre du jeu vidéo occidental, ce dernier ne parvenant pas à se renouveler, s’engonçant dans des genres sur-usités que je ne peux plus voir en peinture. Enfin bref, heureusement que les acteurs Japonais de cette industrie ont repris du poil de la bête, comme Nippon Ichi Software. Sa partie édition, NIS America, ne cesse de nous abreuver de titres intéressants (Ys IX : Monstrum Nox, Yurukill : The…
Test

Soul Hackers 2 - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
Soul Hackers 2, pour patienter avant les prochains SMT L’univers de la licence-phare d’Atlus, Shin Megami Tensei est complexe, il est fait de plein de cheminements différents, de telle sorte que le béotien peut s’y perdre amplement. Parmi les « branches », vous connaissez obligatoirement les Persona, devenus très populaires depuis l’incroyable et mérité succès du cinquième opus. Il est moins certains que vous ayez entendu parler de Devil Summoner : Soul Hackers. Et pour cause, le titre est longtemps resté cantonné au Japon, jusqu’à sa sortie sur Nintendo 3DS,…
Test

Jojo's Bizarre Adventure : All-Star Battle R - Test - PS5

3 mn de lecture
Jojo’s Bizarre Adventure : All-Star Battle R, un délice pour les fans Quand on a un peu de culture manga, impossible de ne pas avoir au moins entendu parlé de Jojo’s Bizarre Adventure. L’œuvre de Hirohko Araki est celle de toute une vie : si nous autres Occidentaux l’avons découvert en début de millénaire, grosso modo, la série existe depuis bien plus longtemps, 1986 pour être précis. Une longévité forçant le respect, mais surtout dû à la qualité du concept, du dessin, ce ton parfois déjanté, et même un peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Test

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : le jeu officiel - Test