Test

Star Ocean : The Second Story R – Test – PlayStation 5

4 mn de lecture
image test star ocean the second story r
image playstation 5 star ocean the second story r
  • Star Ocean : The Second Story R
  • Disponible sur : PlayStation 5, PlayStation 4, Nintendo Switch, PC
  • Développé par : tri-Ace, Gemdrops
  • Edité par : Square Enix
  • Sortie le : 2 novembre 2023
  • Genre : J-RPG
  • pegi12

Star Ocean : The Second Story R, un joyau perfectionné

L’histoire de Square Enix (mais aussi de Square et d’Enix, il faut le préciser) est si vaste, si riche en excellents J-RPG, que certaines pépites sont aujourd’hui fatalement oubliées. Bien entendu, tout le monde pense immédiatement aux éternellement cités Vagrant Story ou Parasite Eve. Cela alors même que personne ne peut reprocher à ce mastodonte de l’industrie de prendre à la légère sa propre histoire puisque, clairement, l’éditeur est à la pointe en terme de remakes, remasters, renaissances etc. Par exemple, qui aurait pensé que SE ressortirait le monumental Tactics Ogre ? Et, énième signe de ce grand soin apporté à leur propre ludothèque, voilà qu’est désormais disponible Star Ocean : The Second Story R, un remake qui fera date et restera peut-être même sans aucun doute comme l’un des meilleurs J-RPG de 2023.

Le Star Ocean : The Second Story originel a beau être sorti en l’an de grâce 2000 chez nous (donc voilà près d’un quart de siècle, ça ne me rajeunit pas !), son souvenir est encore très, très vivace. Non seulement parce qu’il s’agissait d’un J-RPG traduit en français (une rareté, à cette époque), mais aussi parce que l’entièreté de son contenu m’avait paru d’un niveau tutoyant ce que le genre m’avait livré de meilleur (en gros, Final Fantasy VII). En 2023, ce constat reste d’actualité et notamment concernant le scénario. Je rappelle que cette suite s’installe vingt ans après les événements du précédent opus. Ainsi, si l’on retrouve bien l’univers et le lore, avec pas mal de clin d’œil à déceler, mais les nouveaux venus pourront s’en passer sans aucun souci pour la bonne compréhension du récit. Celui-ci se présente en deux lignes distinctes, selon que l’on incarne Claude ou Rena. Concrètement, la finalité de cette grande aventure restera la même, mais le voyage se fera différent, et ce jusqu’aux personnages à recruter. Le récit garde ce caractère très dépaysant, épique et évidemment spatial, avec ce qu’il faut de grands méchants bien dark et des moments parfois assez poignants. Surtout, la traduction française rend bien hommage à l’écriture.

Au développement de cette licence, du premier opus jusqu’au sous-coté The Divine Force, on trouve un studio que j’apprécie particulièrement : tri-Ace. Ces développeurs, que l’on retrouve notamment sur les excellents Valkyrie Profile, Radiata Stories ou Infinite Undiscovery, est tout spécialement reconnu pour ses mécaniques puissantes, tranchées. L’un des rois japonais du gameplay donc, et le jeu d’origine en était l’une des plus belles preuves. Ce Star Ocean : The Second Story R ne fait que confirmer ce fait, avec en plus quelques belles améliorations propulsant le résultat vers un sommet encore plus élevé. On fait face à un J-RPG apparemment des plus classiques dans sa forme, son game design, mais bourré de subtilité qui rend son système de jeu des plus jouissifs. C’est particulièrement vrai pour les combats, à la base déjà très versés vers l’action et, avec ce remake, encore plus impactants. Les combats se déclenchent sur le terrain, et l’on rejoint une bataille très portée sur l’action. Attaque, sorts, actions défensives, tout se fait en temps réel avec un dynamisme appuyé. Nos jusqu’à trois alliés sont certes gérés (parfaitement) par l’IA, ne pensez pas que vous allez vous tourner les pouces : la tactique n’est pas oubliée, surtout avec les deux nouveautés de cette sortie. En premier lieu la mécanique de rupture, en fait un stun qui peut être aussi appliqué aux ennemis proches, ou l’assaut permettant aux réservistes d’intervenir pour une offensive dévastatrice. Le tout toujours avec un déluge d’effets visuels hyper énergiques, rendant ces joutes grisantes même après de très nombreuses heures de jeu.

Un remake qui ose la nouveauté tout en restant respectueux

Qui dit J-RPG dit aussi exploration (ce qu’a oublié un certain Final Fantasy XVI, mais je m’égare), et celle proposée par Star Ocean : The second Story R se révèle d’une très grande qualité. Le terrain se présente sous trois représentations : le monde, où nos personnages évoluent comme sur une map, les villages et les donjons avec une échelle plus classique. Bien entendu, on a tout ce qu’il faut de magasins, de quêtes annexes (un peu Fedex, mais globalement elles sont utiles), et toute une mécaniques de relations avec les acolytes. Mais ce qui reste, à mes yeux, le plus fun et motivant, ce sont ces coffres cachés sont partout, d’où le besoin toujours très puissant de prendre son temps et de ne jamais sous-estimer le moindre chemin un peu secondaire. Surtout que l’importance de ce qu’on peut trouver dans ces trésors est certaine, avec des équipements de premier ordre. Ceux-là viennent compléter tout un système d’évolution assez complexe, en tout cas plus que ce qu’on a l’habitude de croiser dans un J-RPG. On a certes l’XP à glaner, les niveau à gagner, les statistiques à faire évoluer, mais surtout les compétences à perfectionner et des spécialités à acquérir. Tout cela nous permet de véritablement maitriser notre build, un sentiment grisant au possible. Seul petit regret, le cheminement de l’aventure impose quelques allers et retours pas du meilleur effet, et cela peut faire naitre un petit sentiment redondant sur de longues parties.

La durée de vie de Star Ocean : The Second Story R est carrément phénoménale. Pour un run, presque à 100%, j’en ai eu pour un peu moins de quarante-cinq heures. Mais sachez que la seconde partie, avec l’autre personnage, est une expérience que vous ne voudrez certainement pas louper, tant elle permet d’épouser un autre point de vue sur des événements importants. On a aussi du contenu post-end comme un donjon secret très corsé. Bref, cela rappelle à quel point les J-RPG de cette époque furent généreux. Côté technique, ce remake se fait là encore très, très solide. Les environnements en 3D transforment clairement le matériau initial en jeu de son époque, mais tout en gardant sa personnalité d’origine. Les personnage, au rendu 2D, apportent le petit surplus de nostalgie qui va bien. Et sachez que Square Enix ne fait pas les choses à moitié, en proposant les artworks des portraits dans différentes versions, dont celle paru sur la sainte et regrettée PSP. Enfin, ce respect du travail originel se retrouve aussi dans le traitement de la sublime OST signée Motoi Sakuraba, le compositeur récemment auteur sur le mémorable Tales of Arise. Celle de 2000 est disponible, mais aussi une version réorchestrée, par l’artiste lui-même. Et les voix (anglaises ou japonaises, mais préférez ces dernières !) apportent là encore beaucoup au succès indéniable de cette sortie.

Conclusion

Alors que 2023 me semblait un peu chiche en excellents J-RPG, Square Enix livre une itération du genre parmi les plus jouissives de ces derniers temps. Star Ocean : The Second Story R est un véritable bonheur, que ce soit dans son scénario à vivre sous deux angles différents, son gameplay jouissif, son contenu gigantesque et sa technique irréprochable. Un véritable hit, et sans aucun doute l’une de mes meilleurs expériences de cette année. Oui, carrément.

18 /20
Articles liés
Test

Monster Hunter Stories - Test - PlayStation 4

4 mn de lecture
Monster Hunter Stories, un spin-off toujours aussi agréable Après un début d’année 2024 assez chargé en belles sorties (principalement du côté de l’Asie), voilà que le rythme retombe assez abruptement. Et voilà venu le temps de laisser leur chance à des titres moins mis en avant, des remakes et autres remasters. Celui qui nous intéresse ici, Monster Hunter Stories, est particulièrement intéressant. Paru en 2017, un des plus beaux millésimes pour les joueurs (Breath of the Wild, NieR Automata, Super Mario Odyssey, etc), ce spin-off sorti sur Nintendo 3DS n’est…
Test

System Shock - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
System Shock, le retour d’un hit prodigieux Mais quel choc, sans mauvais jeu de mot ! Je n’aurai jamais imaginé écrire cela : ma découverte du très culte System Shock remonte désormais à trente années. Trois décennies, et quelques cheveux blancs désormais bien installés (ainsi qu’une hernie discale, hélas !), voilà donc que le remake débarque. Avant de l’aborder, il faut tout de même replacer le contexte et rappeler l’empreinte laissée par le titre de 1994. Quand celui sort, c’est une véritable révolution. Le soft est issu de Looking Glass…
Test

Astor : Blade of the Monolith - Test - PlayStation 5

3 mn de lecture
Astor : Blade of the Monolith, une aventure à découvrir ! Alors que l’actualité est phagocyté par un Summer Game Fest 2024 pourtant très décevant, le rythme des sorties connait enfin une saine accalmie. Et, entre nous, on en avait bien besoin tant la première moitié de l’année fut chargée en grosses sorties. C’est donc l’occasion ou jamais de donner leur chance à des softs moins mis en valeur et pourtant tout aussi intéressants en terme de fun. C’est ce que je me disais au moment de lancer mon test…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Test

Live A Live - Test - PlayStation 5