Test

Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant – Test

4 mn de lecture
image test tmnt wrath
image playstation 5 tmnt wrath
  • Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant
  • Disponible sur : PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series, Xbox One, Nintendo Switch, PC
  • Développé par : Raw Thrills
  • Edité par : Gamemill Entertainment
  • Sortie le : 23 mai 2024
  • Genre : Beat'em all
  • pegi12

TMNT : Wrath Of The Mutant, la castagne pour les plus jeunes

Les Tortues Ninja et l’industrie du jeu vidéo, c’est une longue et durable histoire d’amour. Il faut bien dire que cette licence, certes née du côté des comics mais surtout devenue populaire avec le dessin animé produit dans les années 1980, s’adapte parfaitement au concept vidéoludique, et ce quelque soit les genres abordés. Après un premier jeu de plates-formes certes très difficile mais loin d’être la purge décrite par certains youtubers, la série a atteint une sorte d’apogée en s’inscrivant dans le pur Beat’em all, notamment grâce à une borne d’arcade devenue culte. Par la suite, la série s’est un peu perdue, mis à part un soubresaut signé par PlatinuGames en 2016, et ce déclin semblait être inéluctable… jusqu’à 2022 et une résurrection absolument délicieuse. Avec une compilation rétro aussi nostalgique que généreuse, on a aussi pu accueillir l’épisode Shredder’s Revenge comme un revival délicieux, et les deux en édition physique grâce au stakhanoviste distributeur Maximum Entertainment (autrefois Just For Games). Aujourd’hui, c’est un nouvel opus que je découvre avec Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant, développé chez Raw Thrills.

Avant d’aller plus loin, il est nécessaire de préciser trois éléments essentiels. Tout d’abord, il faut savoir que ce Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant est lié à la série de 2012, l’un des récents fleurons de Nickelodeon. Du coup, et contrairement aux plus anciennes adaptations, il faut bien sûr s’attendre à un gameplay pensé pour un jeune public en priorité. Et l’on va voir que c’est bel et bien le cas. Ensuite, sachez que le jeu est édité par GameMill Entertainment, l’un des spécialistes des adaptations de l’univers Nickelodeon. Pour terminer, cette sortie est une version étendue d’un soft paru en 2017 sur borne d’arcade dont, je dois bien l’avouer, j’ignorais l’existence. Ces trois points dessinent clairement l’expérience qui attend le petit fan : un BTA facile d’accès, fidèle à la direction artistique de 2012, et proposant un contenu dont on n’attend pas qu’il soit gargantuesque.

Et tout se passe exactement comme prévu. L’histoire passe clairement au second plan, même si elle existe. Il est question de retrouver l’éternel clan Foot et son boss Shredder, comme d’habitude bien déterminé à éliminer April et à instaurer le chaos dans un New-York qui n’en demandait pas tant. Entre nous, c’est une bonne chose pour Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant que de ne pas s’appesantir sur un récit dont on se ficherait un peu. Ce que le jeune joueur veut, c’est de la castagne, et il l’obtient. On est donc dans un Beat’em all très classique dans la forme et le fond : l’on sélectionne un combattant parmi les quatre attendus. Donatello, Leonardo, Michelangelo et Raphael sont de la partie, et tous avec deux spécificités liées à leurs armes et à une attaque spéciale différente selon l’avatar. C’est à partir d’ici que le caractère très « jeu pour enfant » intervient, car ces différences sont finalement assez peu importantes, du moins ne demandent pas vraiment au joueur de s’adapter à celles-ci. On avance, on frappe, on déclenche la super attaque quand on remplit la jauge associée, et tout cela dans une certaine allégresse… si et seulement si le challenge n’est pas une priorité pour vous.

Un bon moyen de s’initier au genre avant de tenter Shredder’s Revenge

Les niveaux, au nombre de six (et dont le dernier se débloque après avoir terminé les cinq autres), se parcourent aussi rapidement qu’efficacement. Un bouton pour sauter, un autre pour attaquer, et voilà on a presque fait le tour du gameplay. Oui, j’aurai aimé une touche pour se protéger, et ce même si ce n’est pas conventionnel dans les BTA. Mais, toujours dans l’optique de s’adresser à un jeune public, cela aurait pu faciliter encore un peu plus leur expérience. Toujours est-il que Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant propose aussi les incontournable chope, mais aussi de ramasser des objets et de les utiliser pour se défaire d’adversaires à l’IA basique, ou encore des bonus lançant des mouvements destructeurs sur une courte durée histoire de vider l’écran des méchants pas beaux. Et l’aventure propose tout de même une douzaine de boss, deux par stages, ce qui reste satisfaisant. Enfin, j’ai particulièrement apprécié l’hommage à Turtles in Time, par le biais de ces Foot que l’on peut balancer vers la caméra, un clin d’œil certes appuyé mais positivement nostalgique. Clairement, cela n’est pas aussi prenant que ce qu’on pourra trouver dans Shredder’s Revenge, mais j’ai comme l’impression que le titre qui nous intéresse ici est pensé comme une porte d’entrée vers ce genre de jeu.

Mon seul regret, finalement, concerne la durée de vie de Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant. Même si je suis désormais opposé à cette politique de jeux interminables, le contenu ici me paraît trop juste. Les six niveaux se bouclent en une heure et demie, et les seules raisons d’y revenir est le multijoueur (exclusivement en local) ou de s’essayer à un autre niveau de difficulté. Si cette édition embarque bien trois nouveaux stages par rapporte à la version arcade, cela n’aurait pas été de refus que de voir d’autres bonus se dessiner, des choses à débloquer, un musée, par exemple. Techniquement, le résultat est plutôt propre pour ce genre de production aux moyens limités. L’animation est soignée, les environnements profitent d’un bon niveau de détail, et le tout baigne dans une direction artistique dont le respect pour la série de 2012 saute aux yeux. Personnellement, je préfère de loin la 2D de mon enfance, mais ça n’est que très subjectif. Enfin, les musiques ne m’ont pas particulièrement marquées et, d’ailleurs, n’ont que peu eu l’occasion de le faire avec cette durée de vie.

Conclusion

Teenage Mutant Ninja Turtles Arcade : Wrath Of The Mutant est un BTA clairement destiné à un très jeune public. La difficulté bien adaptée à cette cible, tout en permettant tout de même de découvrir certaines des mécaniques les plus usitées du genre, en fait une agréable porte d’entrée vers d’autres titres au challenge plus corsé, et au contenu plus étendu. Mais j’insiste : si vous avez un enfant à la maison, et si vous désirez lui faire découvrir la castagne dans une expérience certes courte mais efficace, vous êtes à la bonne adresse. Alors commandez une pizza, prenez deux manettes, et cowabunga en famille !

13 /20
Articles liés
Test

Monster Hunter Stories - Test - PlayStation 4

4 mn de lecture
Monster Hunter Stories, un spin-off toujours aussi agréable Après un début d’année 2024 assez chargé en belles sorties (principalement du côté de l’Asie), voilà que le rythme retombe assez abruptement. Et voilà venu le temps de laisser leur chance à des titres moins mis en avant, des remakes et autres remasters. Celui qui nous intéresse ici, Monster Hunter Stories, est particulièrement intéressant. Paru en 2017, un des plus beaux millésimes pour les joueurs (Breath of the Wild, NieR Automata, Super Mario Odyssey, etc), ce spin-off sorti sur Nintendo 3DS n’est…
Test

System Shock - Test - PlayStation 5

4 mn de lecture
System Shock, le retour d’un hit prodigieux Mais quel choc, sans mauvais jeu de mot ! Je n’aurai jamais imaginé écrire cela : ma découverte du très culte System Shock remonte désormais à trente années. Trois décennies, et quelques cheveux blancs désormais bien installés (ainsi qu’une hernie discale, hélas !), voilà donc que le remake débarque. Avant de l’aborder, il faut tout de même replacer le contexte et rappeler l’empreinte laissée par le titre de 1994. Quand celui sort, c’est une véritable révolution. Le soft est issu de Looking Glass…
Test

Astor : Blade of the Monolith - Test - PlayStation 5

3 mn de lecture
Astor : Blade of the Monolith, une aventure à découvrir ! Alors que l’actualité est phagocyté par un Summer Game Fest 2024 pourtant très décevant, le rythme des sorties connait enfin une saine accalmie. Et, entre nous, on en avait bien besoin tant la première moitié de l’année fut chargée en grosses sorties. C’est donc l’occasion ou jamais de donner leur chance à des softs moins mis en valeur et pourtant tout aussi intéressants en terme de fun. C’est ce que je me disais au moment de lancer mon test…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Test

Transformers : Earthspark - Test - PlayStation 5